Un camp «fort compétitif» à prévoir chez les Sens

L'entraîneur-chef des Senators de Binghamton, Luke Richardson, accompagné... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

L'entraîneur-chef des Senators de Binghamton, Luke Richardson, accompagné de plusieurs des recrues qui tentent de se tailler une place avec le club ottavien.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pierre Dorion l'a expliqué une dernière fois, comme s'il voulait s'assurer que tout le monde ait bien compris. Alors que le camp d'entraînement débute, deux postes - au moins - sont disponibles chez les Sénateurs d'Ottawa.

La direction pourrait même se montrer généreuse et faire de la place à une troisième recrue.

«Je m'attends à vivre un camp d'entraînement fort compétitif», a déclaré le directeur général associé, mardi après-midi.

Au départ, c'est son patron Bryan Murray qui devait s'adresser aux journalistes à la veille de l'ouverture du camp.

Quand le directeur général a cité des problèmes de santé pour se soustraire à l'exercice, il a demandé à ses adjoints Dorion et Randy Lee de le remplacer.

Les trois hommes ont passé les quatre derniers mois à préparer la saison 2015-16. Ils ont eu amplement le temps de se mettre d'accord sur les joueurs qui ont des chances de percer l'alignement.

Qui est à surveiller?

En défensive, la blessure au vétéran Chris Phillips ouvre définitivement la porte à un jeune.

Récipiendaire du trophée Eddie-Shore, à titre de défenseur par excellence dans la Ligue américaine l'an dernier, le petit et créatif Chris Wideman part avec une longueur d'avance.

«S'il joue comme il a joué l'an dernier, s'il est capable de se démarquer dans les matches préparatoires, il aura sa place à Ottawa», annonce Dorion.

«Toutefois, s'il n'est pas capable de faire dans la LNH toutes les choses qu'il fait dans les ligues mineures, d'autres seront heureux de prendre sa place.»

Dorion entend accorder une vraie chance au vétéran des ligues mineures Michael Kostka.

Les jeunes suédois Fredrik Claesson et Mikael Wikstrand figurent dans les bonnes grâces de l'organisation depuis longtemps.

Il ne faudrait pas compter le premier choix du dernier repêchage, Thomas Chabot, pour battu non plus.

«Il a été notre meilleur défenseur au Tournoi des recrues à London. À 18 ans, ce serait une grosse commande pour lui de jouer dans la LNH. Quand nous l'aurons vu jouer contre des hommes à quelques occasions, nous serons en meilleure position pour l'évaluer.»

À l'attaque, on anticipait une lutte à trois entre Shane Prince, Matt Puempel et Nick Paul pour le poste laissé vacant par Erik Condra sur le flanc gauche.

Dorion confirme que ces trois espoirs doués à l'attaque seront dans la course.

Il se permet d'ajouter un ou deux poulains. «On pourrait aussi accorder ce poste à David Dziurzynski, si jamais Dave Cameron sent qu'il a besoin d'un peu plus de robustesse en début de saison.»

Eric O'Dell, un autre vétéran des ligues mineures mis sous contrat le 1er juillet dernier, pourrait enfin se faufiler.

Il n'a pas nécessairement le profil recherché puisqu'il a passé toute sa carrière au centre.

Il a toutefois de l'expérience et de la polyvalence, rappelle Dorion.

Les grosses décisions seront prises dans environ trois semaines, vers la fin du camp. D'ici là, l'équipe aura huit parties hors-concours à jouer.

En tout, 61 joueurs se présenteront au Centre Canadian Tire, demain, pour entreprendre le premier week-end du camp. Cinq gardiens, 21 défenseurs et 35 attaquants se retrouvent sur la liste des joueurs invités.

Il n'y a pas vraiment de surprises.

Tous les joueurs qui ont participé au camp des recrues la fin de semaine dernière pourront poursuivre leur chemin au camp des vétérans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer