Havlat se rapproche d'Ottawa

Martin Havlat a joué près de 300 parties... (Archives, Associated Press)

Agrandir

Martin Havlat a joué près de 300 parties dans l'uniforme des Sénateurs de 2000 à 2006.

Archives, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Et si Martin Havlat complétait sa carrière dans la ville où elle a débuté?

L'ailier tchèque de 34 ans est toujours sans contrat, à moins d'un mois de l'ouverture des camps d'entraînement dans les villes de la Ligue nationale de hockey. À ce stade, il accepterait n'importe quoi, même un contrat d'essai de courte durée.

Les Sénateurs d'Ottawa pourraient bien lui offrir cette opportunité.

«Bryan Murray a discuté avec l'agent de Marty, Allan Walsh, à ce sujet», confirme le directeur général adjoint des Sénateurs, Pierre Dorion.

«Nous avons discuté avec quelques joueurs autonomes dernièrement. Plusieurs sont à la recherche d'une opportunité, d'une simple invitation. À l'heure actuelle, je dirais que notre formation est complète. Nous avons complété notre magasinage. Je n'ai pas l'impression que nous allons effectuer d'autres embauches d'ici l'ouverture du camp, mais sait-on jamais... Bryan pourrait changer d'idée», précise-t-il.

Murray a eu la chance de diriger Havlat, en 2005-06, durant sa première saison à titre d'entraîneur-chef des Sénateurs.

Même s'il avait été sérieusement blessé durant cette campagne, Havlat avait réussi à laisser une très bonne impression à son patron.

On peut même dire qu'il figurait parmi les joueurs favoris de Murray.

«Si ma mémoire m'est fidèle, Bryan avait même utilisé Marty dans les infériorités numériques. Cette décision avait surpris un peu tout le monde au départ, mais elle s'était avérée concluante. Marty avait fait du très bon travail à quatre contre cinq», se souvient Dorion.

«Évidemment, nous savons tous que Marty n'est plus le joueur qu'il était il y a trois, quatre ou cinq ans. Bryan a quand même pris le temps de discuter de son cas avec Allan dernièrement.»

Selon RDS, les négociations entre les deux hommes auraient même atteint un stade «très avancé».

Havlat a été le premier choix des Sénateurs lors du repêchage de 1999. Il a disputé 298 parties et connu trois saisons de plus de 20 buts à Ottawa.

La saison dernière, chez les Devils du New Jersey, Havlat a été limité à cinq buts et 14 points en 40 rencontres. Il a passé la majeure partie de sa carrière à l'aile droite.

Les ouvertures de ce côté ne seront pas nombreuses, cet automne, au Centre Canadian Tire. Alex Chiasson, Chris Neil, Bobby Ryan, Mark Stone et possiblement Curtis Lazar y évolueront.

En 2005, Murray avait cherché à envoyer Havlat du côté gauche. Il n'avait pas trop apprécié l'expérience.

Un poste pourrait être disponible de ce côté dans les prochaines semaines au Centre Canadian Tire. Les principaux aspirants seraient les jeunes Shane Prince, Matt Puempel et - possiblement - David Dziurzynski.

Wikstrand en Suède

Les Sénateurs ont par ailleurs annoncé, mercredi, qu'ils prêtent le défenseur Mikael Wikstrand au club de Färjestad, dans la ligue d'élite de Suède.

Il s'agit d'un prêt de très courte durée.

Le directeur général de Färjestad, Hakan Loob, a demandé aux Sénateurs la permission d'utiliser Wikstrand dans la phase des groupes de la Ligue des champions du hockey européen.

Wikstrand sera de retour au Canada le 11 septembre. Il sera sur la glace lorsque débutera le camp des recrues des Sénateurs.

«Participer à ce tournoi lui permettra de bien parfaire sa préparation en prévision de sa première saison en Amérique du nord», croit l'autre directeur général adjoint des Sénateurs, Randy Lee.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer