Devant l'arbitre

Alex Chiasson... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Alex Chiasson

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'était écrit dans le ciel. Depuis une dizaine de jours, Bryan Murray répète sur toutes les tribunes que les prochains contrats d'Alex Chiasson et Mike Hoffman risquent de se négocier devant un arbitre.

Les deux jeunes attaquants se sont préparés en conséquence. Dans les derniers jours, leurs agents ont rempli la paperasse qui leur permettra de se prévaloir de l'arbitrage salarial.

Chiasson et Hoffman, qui sont joueurs autonomes avec compensation, n'ont plus qu'à patienter. La date de leur audience devrait être déterminée sous peu. Généralement, dans la LNH, l'arbitrage salarial se déroule à Toronto, au début du mois d'août.

Les hockeyeurs qui se préparent à l'arbitrage peuvent continuer de négocier avec leurs employeurs. Chiasson et Hoffman pourraient donc s'entendre avec les Sénateurs dans les prochaines semaines et annuler leur rendez-vous devant un arbitre.

On dit que les chances que cela se produise sont minces.

Les Sénateurs seraient particulièrement loin d'une entente avec Hoffman. L'ancien de la LHJMQ a connu un fort départ l'an dernier, mais il s'est retrouvé dans le quatrième trio au début des séries de la coupe Stanley.

Sstlaurent@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer