Melnyk pourrait être opéré bientôt

Les Sénateurs ont révélé jeudi qu'Eugene Melnyk attendait... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Les Sénateurs ont révélé jeudi qu'Eugene Melnyk attendait une greffe de foie.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Alors que plus de 500 personnes ont offert de donner une partie de leur foie à Eugene Melnyk, l'un de ses médecins croit que le propriétaire des Sénateurs d'Ottawa pourrait être opéré d'ici la fin de la prochaine semaine.

Selon le docteur Atul Humar, directeur du Programme de transplantation multi-organes du Toronto General Hospital, il y a eu une «énorme réponse» à l'appel urgent de Melnyk au public pour une transplantation du foie.

Samedi, les Sénateurs ont annoncé qu'au moins 12 candidats avaient été identifiés et choisis pour suivre le processus servant à identifier un donneur compatible. Les candidats sont tous à des stades différentes du processus.

L'homme de 55 ans combat des problèmes de santé depuis plusieurs mois, et a été hospitalisé il y a trois semaines en raison de complications hépatiques. Son état de santé est considéré comme étant critique. Melnyk était réticent à l'idée de lancer un appel au public, mais des proches l'ont convaincu de poser ce geste après que des tentatives pour trouver un donneur compatible au sein de sa famille eurent échoué.

Un «donneur vivant» est la meilleure option pour Melnyk parce qu'il est du groupe sanguin AB, ce qui est rare.

Le docteur Humar croit qu'il est possible que Melnyk subisse une transplantation vers la fin de la prochaine semaine. Vendredi, le docteur Gary Levy, directeur du programme de transplantation du foie par un donneur vivant au Réseau santé de l'Université de Toronto, avait manifesté l'espoir de trouver un donneur compatible pour Melnyk dans un délai de 72 à 96 heures.

Les donneurs potentiels, qui doivent se soumettre à d'importants tests physiques et psychologiques, se font expliquer qu'ils pourraient devoir subir une opération majeure visant à retirer de 70 à 75 pour cent de leur foie pour une transplantation. Leur propre foie va se régénérer dans un délai de huit à dix semaines.

«Ce que je peux vous dire, c'est que nous avons obtenu une incroyable réponse. Nous avons pris connaissance de plus de 400 historiques médicaux... et nous passons à travers chacun d'entre eux afin de trouver un donneur compatible, a déclaré le docteur Humar.

«C'est difficile à prédire, bien sûr, mais nous pensons que dès que nous aurons trouvé un donneur compatible, nous allons procéder à la transplantation. J'ai espoir que ça se fasse vers la fin de la prochaine semaine.»

Le docteur Humar a expliqué que l'équipe médicale aimerait procéder aussi rapidement que possible, mais il faut plusieurs jours pour compléter le processus visant à trouver un donneur compatible.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer