Pageau attend un contrat à sens unique

:Bryan Murray lui-même reconnaît que Jean-Gabriel Pageau s'est... (Patrick Woodbury, archives LeDroit)

Agrandir

:Bryan Murray lui-même reconnaît que Jean-Gabriel Pageau s'est démarqué en fin de saison. Mais avant de lui donner un nouveau contrat, il doit régler des dossiers plus pressants.

Patrick Woodbury, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

De passage sur le plateau de L'Antichambre de RDS, lundi soir, Jean-Gabriel Pageau a clairement exprimé sa priorité pour l'été 2015. Pas de surprise. Il souhaite décrocher un contrat à sens unique aux Sénateurs d'Ottawa.

«Le plus difficile, c'est de faire la navette entre la Ligue américaine et la Ligue nationale. Un contrat qui me procurerait de la stabilité, c'est vraiment ce que je recherche. Déjà, cette année, quand les Sénateurs m'ont remis une lettre qui m'a confirmé que je pouvais me trouver un domicile permanent à Ottawa, ça m'a enlevé beaucoup de pression sur les épaules. Je pouvais enfin jouer ma game, tout naturellement, comme je faisais dans les mineures», a-t-il résumé.

Son souhait devrait assez facilement se réaliser.

Sans faire de promesses, durant sa conférence de presse de fin de saison, le directeur général des Sénateurs Bryan Murray a reconnu que Pageau avait été «un de ses meilleurs attaquants» en fin de saison.

Il serait ridicule de renvoyer un de ses as à Binghamton.

L'agent de l'attaquant gatinois, Paul Corbeil, n'a pas trop l'air de s'en faire non plus.

Les discussions ont déjà débuté.

«Nous avons eu quelques discussions. Durant les séries, même, nous avons échangé des textos», révèle-t-il.

Les résultats ne seront pas immédiats, prévient-il toutefois. Pageau, ses proches et ses admirateurs devront s'armer de patience.

«Nous savons tous à quel point les Sénateurs ont un agenda chargé. Ils ont plusieurs dossiers à régler, beaucoup de joueurs avec qui négocier dans les prochains mois», souligne l'agent.

C'est juste.

Comme tous les directeurs généraux, Murray devra s'attaquer en priorité aux contrats des joueurs qui pourraient obtenir leur autonomie complète. Le gardien Andrew Hammond se retrouve donc au sommet de sa liste.

Quand le portrait devant le filet sera plus défini, il pourra se tourner vers les jeunes joueurs autonomes avec compensation. Dans ce groupe, Pageau côtoiera ses coéquipiers Alex Chiasson, Mike Hoffman, Mark Stone et Mika Zibanejad.

Un contrat qui me procurerait de la stabilité, c'est vraiment ce que je recherche.»

- Jean-Gabriel Pageau

«Jean-Gabriel fait clairement partie de la recette des Sénateurs pour les prochaines années. La direction le reconnaît», indique Paul Corbeil.

«Le coeur de Jean-Gabriel est également avec les Sénateurs. Il vient de la région d'Ottawa. Il est vraiment fier d'appartenir à cette équipe. C'est évident quand il en parle», ajoute-t-il.

Il devrait donc y avoir moyen de trouver, avant longtemps, un terrain d'entente.

Brassard dans la ECHL?

Pageau n'est pas le seul client gatinois de Paul Corbeil. L'agent de la Mauricie représente aussi le gardien de buts François Brassard.

Ce dernier est aussi à la recherche d'un contrat pour la saison prochaine. Dans son cas également, les choses pourraient débloquer dans les prochaines semaines.

«François veut absolument jouer de façon professionnelle l'an prochain et ça devrait pouvoir se réaliser», dit-il.

M. Corbeil révèle que «quelques entraîneurs dans la East Coast Hockey League veulent absolument l'avoir l'an prochain.»

Avec les bonnes performances de son client dans les séries éliminatoires de la LHJMQ, ce printemps, l'agent peut se permettre de viser un peu plus haut.

«Je lui souhaite au minimum d'obtenir une invitation à participer à un camp d'entraînement dans la LNH. Par la suite, il pourra entreprendre la prochaine saison dans la Ligue américaine ou dans la East Coast.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer