Cameron aime débattre, mais pas avec les journalistes!

Dave Cameron.... (Photo Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Dave Cameron.

Photo Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Dave Cameron est vite devenu le chouchou des médias durant la série opposant les Sénateurs au Canadien de Montréal. On se précipitait pour assister à ses conférences de presse, parce qu'il répondait avec humour et honnêteté à toutes les questions.

Le pilote des Sénateurs a fait une révélation choc, hier. Il déteste les conférences de presse.

«C'est la seule partie que je n'aime pas dans mon travail. Toutes ces rencontres avec la presse. Ça ne colle pas avec ma personnalité», affirme-t-il.

«Si je n'étais pas obligé de me présenter devant la presse chaque jour, je ne serais pas fâché. Quand je dis cela, je ne veux surtout pas vous manquer de respect. Je sais que les joueurs gagnent de gros salaires - entre autres - parce que vous couvrez très bien leurs exploits. Ce que j'essaie de vous dire, c'est que le caractère public de la profession ne me convient pas particulièrement. Ma seule préoccupation, en tant qu'entraîneur, c'est le bien-être de mes joueurs.»

Cameron reconnaît quand même qu'il a un certain talent naturel pour les discours en public.

«J'ai grandi dans une petite communauté où les gens aiment s'obstiner pour le simple plaisir de s'obstiner. Je suis parfaitement capable de débattre», déclare-t-il, hilare.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer