Bettman donne son appui

Le commissaire de la LNH Gary Bettman.... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Le commissaire de la LNH Gary Bettman.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Comme plusieurs, Gary Bettman n'aime pas particulièrement l'emplacement du Centre Canadian Tire, dans l'ouest d'Ottawa.

«Je ne serais probablement pas arrivé en retard, n'eût été la circulation pour s'en venir ici», a-t-il blagué lors d'un point de presse improvisé à son arrivée à l'amphithéâtre, où il a assisté au sixième match du duel Sénateurs-Canadien.

Le commissaire de la LNH voit donc d'un oeil favorable le plan du propriétaire Eugene Melnyk pour construire un nouvel aréna dans le cadre d'un développement des plaines LeBreton, tout près du centre-ville d'Ottawa.

«Je sais que Eugene met beaucoup l'accent sur l'avenir et la stabilité de la franchise à Ottawa et je sais qu'il croit que ce serait fantastique pour la communauté et la franchise d'avoir un amphithéâtre au centre-ville. On surveille ça de près et si les plans se concrétisent, ce serait une excellente opportunité, autant pour la Ville que pour l'équipe», a-t-il dit avant de spécifier que la Commission de la capitale nationale n'avait pas contacté son bureau à ce sujet.

C'est la CCN qui a lancé un processus d'appel d'offres pour créer une «destination de calibre mondial» sur le site des plaines LeBreton, et les Sénateurs font partie d'un des quatre groupes qui se retrouvent sur une courte liste de projets qui seront étudiés plus à fond d'ici au début de 2016, alors que des consultations publiques sont prévues pour discuter des concepts qui seront élaborés plus en détail au cours des prochains mois.

Rendez-vous LeBreton (groupe des Sénateurs) fera alors compétition avec les projets mis de l'avant par Claridge Homes, Devcore Group et Focus Equities.

Bettman n'avait rien de nouveau à annoncer sur les éventuels projets d'expansion de la LNH, que ce soit à Las Vegas, Seattle ou Québec, et il a indiqué qu'il ne s'inquiétait nullement des fluctuations de la valeur du dollar canadien, qui ont un impact direct sur le plafond salarial de la LNH.

Pour ce qui est de la présentation d'un match en plein air dans la capitale nationale en 2017, alors que le Canada fêtera son 150e anniversaire, il a été très évasif sur cette possibilité: «Je ne veux pas m'avancer sur le moment où ça pourrait arriver, mais j'aimerais certes qu'un match à l'extérieur soit présenté à Ottawa, dans de bonnes circonstances», a-t-il déclaré.

Le commissaire de la LNH s'est dit fort impressionné par la remontée au classement des Sénateurs en fin de saison, eux qui ont comblé un recul de 14 points au début février pour finalement se qualifier en séries. «Ça vous montre certaines choses. Un, qu'il y a une raison pourquoi on joue les parties au lieu de spéculer sur du papier, n'importe quoi peut arriver. Deux, l'équilibre de la compétition dans cette ligue est incroyable, peut-être au meilleur niveau qu'il ne l'a jamais été, peut-être le meilleur de tous les sports professionnels. Et trois, il est possible de faire des remontées dans notre sport. Lors de la finale de 2004 (entre Tampa Bay et Calgary), le club qui avait marqué le premier avait gagné tous les matches, alors que samedi, les Flames ont comblé un recul de 0-3 tôt dans le match», a-t-il mentionné.

Mbrassard@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer