La fièvre des séries s'abat sur la capitale

Les partisans se sont déplacés par milliers au... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Les partisans se sont déplacés par milliers au Centre Canadian Tire (CCT), samedi après-midi, où la dernière partie de la saison régulière des Sénateurs était présentée gratuitement sur écran géant.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ottawa est fiévreuse, très fiévreuse. Un seul remède: rester au lit jusqu'à mercredi, jour du premier match de la série entre les Sénateurs d'Ottawa et le Canadien de Montréal.

Après une course folle qui a impliqué des lancers de hamburgers, les fans de l'équipe célèbrent la qualification de leurs favoris aux séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey.

Les partisans se sont déplacés par milliers au Centre Canadian Tire (CCT), samedi après-midi, où la dernière partie de la saison régulière des Sénateurs était présentée gratuitement sur écran géant.

Presque tous vêtus d'un chandail officiel de l'équipe, le rouge était à l'honneur dans les gradins du CCT. On trouvait des gens jusque dans les sections 300, dans les hauteurs de l'amphithéâtre.

La foule s'est même permis de faire la vague pendant presque 10 minutes en fin de troisième période avant de réserver une ovation debout à leur équipe durant la dernière minute de jeu. C'est toutefois avec moins de 10 minutes à faire au match, lorsque Mark Stone a marqué le but d'assurance, que le niveau de décibels a été le plus élevé.

Maintenant que la participation des Sénateurs aux séries de fin de saison est officielle, la Ville d'Ottawa procédera à l'ouverture du «Mile des Sens», dimanche après-midi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer