Dave Cameron critique ses joueurs

Bobby Ryan est le joueur dont les problèmes... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Bobby Ryan est le joueur dont les problèmes sont les plus criants, n'ayant marqué qu'un seul but en 13 matches.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Détroit) Jouer au hockey en ligne droite. Respecter les corridors sur la patinoire.

La solution aux récents problèmes des Sénateurs d'Ottawa serait-elle aussi simple que ça?

«Au hockey, rien n'est compliqué», répond Dave Cameron.

L'entraîneur-chef, à l'instar de son équipe, vient de vivre un week-end frustrant. Au terme du troisième match consécutif perdu par sa troupe, il s'est même donné le droit de critiquer certains joueurs individuellement.

Il a dit que son premier trio - celui de Mika Zibanejad - pouvait «en faire plus».

C'était une toute petite critique. Prononcée du bout des lèvres. C'était quand même significatif. C'était la toute première fois, depuis son arrivée en poste, qu'il se donnait le droit d'isoler des individus et d'en montrer quelques-uns du doigt dans la défaite.

Hier, on sentait presque qu'il avait des petits remords de conscience quand il expliquait aux mêmes représentants des médias que leurs problèmes pouvaient être facilement réglés. Il a parlé des «lignes droites» et des «corridors à respecter» au moins quatre ou cinq fois dans son point de presse d'environ six minutes.

«Les joueurs qui patinent en ligne droite empruntent généralement les chemins les plus courts sur la patinoire. Ils ont surtout tendance à ne pas trop s'éloigner de leurs coéquipiers. Ceux qui ne respectent pas les corridors ont tendance à s'éloigner, à se perdre. Dans la Ligue nationale, les équipes dont les joueurs s'éloignent et se perdent ne gagnent pas. C'est aussi simple que ça», a-t-il résumé.

«À notre niveau, les choses se déroulent souvent très rapidement. À cause de la vitesse du jeu, il arrive qu'un joueur s'éloigne de ses coéquipiers. Je peux comprendre cela. Ça ne peut cependant pas se produire lors de chacune de ses présences sur la patinoire.»

Cameron explique de cette façon la baisse de production des joueurs qui devraient être ses piliers à l'attaque durant cette période de la saison.

Ce sont les joueurs sur lesquels il voudrait pouvoir compter, ce soir, lorsque les Sénateurs effectueront leur deuxième et dernière visite de la saison régulière au Joe Louis Arena.

Plutôt «médiocres»

Les problèmes de Bobby Ryan sont les plus criants. L'attaquant numéro un des Sénateurs a marqué seulement un but à ses 13 dernières rencontres. Il n'a pas participé au pointage dans les trois derniers matches.

Dans ces trois rencontres, Zibanejad n'a pas produit non plus. Il a obtenu sept tirs au but, mais il a conservé un différentiel de moins cinq.

«Nous avons disputé un match atroce jeudi dernier contre les Rangers de New York. Ce week-end, contre les Maple Leafs de Toronto et contre les Panthers de la Floride, je dirais que nous avons été plutôt médiocres», estime Ryan.

«Le pire, c'est que nous avons perdu des matches qui étaient importants. Les trois points que nous avons échappé samedi et dimanche pourraient nous faire très mal dans le classement de fin de saison. Il faut maintenant affronter la réalité. Il nous reste sept matches à jouer en saison régulière. Il va falloir essayer de tous les gagner», enchaîne-t-il.

Zibanejad pense la même chose. Il accepte, sans rechigner, les récents commentaires de son entraîneur.

«Nous avons travaillé très fort pour nous donner une chance de participer aux séries. Il ne faudrait pas gaspiller tous ces efforts en connaissant une fin de saison en queue de poisson», commente-t-il.

Partager

À lire aussi

  • Deux points bien mérités

    Sénateurs d'Ottawa

    Deux points bien mérités

    C'est un marathon, pas un sprint. Les Sénateurs d'Ottawa ont conservé leurs minces chances de participer aux séries éliminatoires, mardi soir. Parce... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer