Un double enjeu pour Hammond

À son 17e départ en carrière dans la... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

À son 17e départ en carrière dans la LNH, Andrew Hammond voudra égaler un record qui appartient à Patrick Lalime et prolonger la séquence de victoires de son équipe.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une chose à régler, dès le départ. « Je me porte bien. J'ai eu l'air mal en point durant le match de lundi parce que nous sommes arrivés à une période de l'année où le corps de l'athlète ressent un peu plus intensément chaque petit bobo. Mais c'était juste ça. Un petit bobo mineur. Je suis toujours capable de jouer à un niveau élevé », a déclaré Andrew Hammond mercredi matin.

Voilà. Un petit bobo, rien de plus, lorsque le Hamburglar a été renversé devant son filet par Logan Couture, des Sharks de San Jose, lundi soir.

Il a intérêt d'être à un « niveau élevé » jeudi soir.

Il fut difficile, pour les Sénateurs d'Ottawa, de se hisser au huitième rang du classement de l'Association Est. Il sera encore plus ardu d'y rester. Surtout que les Rangers de New York, qui font partie du top-3 à l'attaque comme en défensive de la Ligue nationale de hockey, seront de passage au Centre Canadian Tire jeudi soir.

Individuellement, le gardien s'apprête à vivre une autre grosse soirée. Un autre record est à sa portée.

Durant la saison 1996-1997, Patrick Lalime a connu des débuts fracassants dans l'uniforme des Penguins de Pittsburgh. Il a subi sa première défaite en temps réglementaire à son 17e match.

Personne n'a réussi à en faire autant durant les deux dernières décennies. Ce soir, Hammond pourrait l'égaler.

« Si je réussis à battre ce record... C'est quelque chose dont je pourrai être fier plus tard, dans ma vie. Pour l'instant, c'est quelque chose de bien secondaire. Mon objectif premier, c'est d'aider mon équipe à récolter des points. Il nous faut des victoires », dit-il.

Lalime était justement présent au CCT, pour la séance d'entraînement d'hier. Il était justement venu rencontrer le gardien qui le talonne.

Le jeune retraité du hockey a réalisé une entrevue qui sera diffusée prochainement sur les ondes de son nouvel employeur, le réseau TVA Sports.

Lalime, qui a porté les couleurs des Sénateurs pendant cinq saisons, a des sentiments mitigés. À titre égoïste, il aimerait conserver ce record encore un peu plus longtemps. En même temps, il ne peut pas s'empêcher, comme tous les amateurs, de souhaiter du bien à cet inconnu sorti de nulle part.

« Je suis juste content de le rencontrer. Je n'ai jamais autant parlé d'une personne que je ne connaissais pas », a-t-il dit avec bonne humeur.

L'homme de 40 ans a une perspective légèrement différente de celle de Hammond. Le record qui est à sa portée serait, selon lui, le « plus beau du monde ».

« C'est un record qui permet à un gardien de se mettre sur la carte tout en aidant son équipe à gagner. »

Anderson patine

Puisqu'il n'a pas été blessé sérieusement par Logan Couture, Hammond aura plusieurs opportunités d'aider son équipe à gagner dans les prochaines semaines.

Craig Anderson aurait patiné en solo, hier matin. On dit qu'il pourrait enfiler son uniforme ce week-end afin de seconder le Hamburglar. Rien n'est moins sûr.

Chris Driedger le secondera donc jusqu'à nouvel ordre. Personne, dans la direction, ne semble vraiment pressé d'accorder sa chance à ce gardien qui a passé la majeure partie de la saison dans la Ligue East Coast.

« Je suis très heureux de jouer chaque soir, assure Hammond. Je me sens mieux, physiquement, quand on compte sur moi chaque soir. Il est plus facile pour moi de conserver mon rythme. Tant qu'on aura besoin de moi, je serai disponible. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer