Le silence de Hammond ne cache rien

Andrew Hammond... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Andrew Hammond

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Andrew Hammond n'a pas utilisé les réseaux sociaux pour rassurer les partisans inquiets, lui.

Dave Cameron a été le seul membre de l'organisation des Sénateurs à utiliser les médias «traditionnels» en ce mardi de congé. Durant une entrevue accordée à la station de radio TSN 1200, en fin de matinée, il a répété que le Hamburglar sera capable d'affronter les Rangers de New York, demain.

«Tout comme Mika, Andrew s'est présenté à l'aréna ce matin pour subir des traitements. Je m'attends à ce qu'ils soient tous les deux disponibles pour prendre part à notre prochain match», a-t-il déclaré.

Cameron avait dit la même chose, lundi soir, durant sa conférence de presse d'après-match.

Hammond? Silence complet de son côté. Il ne s'est pas présenté dans le vestiaire quand les journalistes y étaient admis. Un premier rendez-vous raté depuis le début de son assourdissante séquence.

On conserve de lui cette préoccupante image. Après avoir été bousculé devant son filet par Logan Couture, il n'a jamais semblé à l'aise.

Il s'est relevé péniblement et il a passé le reste de la partie à mettre sa jambe droite à l'épreuve. Durant une pause publicitaire, il s'est même rendu au banc des joueurs pour s'entretenir avec un des thérapeutes de l'équipe.

Des gens qui l'ont vu quitter le Centre Canadian Tire après la partie ont affirmé qu'il boitait.

Mais bon. Hammond devrait en principe participer à la séance d'entraînement d'aujourd'hui. Il pourra alors s'expliquer.

Mieux que l'an dernier

Après 72 parties, en 2013-14, les Sénateurs avaient alloué 243 buts aux équipes adverses. Cette saison, force est de constater que ça se passe mieux. Ils en ont encaissé seulement 190.

Hammond doit forcément avoir son mot à dire dans cette histoire.

«L'équipe au grand complet est responsable de l'amélioration de notre brigade défensive», a insisté Cameron sur les ondes de TSN 1200.

«Les gars ont d'abord compris l'importance de se comporter de façon responsable quand ils sont en zone offensive. En jouant de façon plus responsable en zone d'attaque, nous passons automatiquement moins de temps dans notre territoire défensif. En passant moins de temps dans notre territoire défensif, nous allouons moins de buts.»

Sstlaurent@ledroit.com

Partager

À lire aussi

  • Un double enjeu pour Hammond<strong></strong>

    Sénateurs d'Ottawa

    Un double enjeu pour Hammond

    Une chose à régler, dès le départ. « Je me porte bien. J'ai eu l'air mal en point durant le match de lundi parce que nous sommes arrivés à une... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer