Gros vote de confiance

«Je crois que Craig (à gauche) est le... (La Presse Canadienne)

Agrandir

«Je crois que Craig (à gauche) est le gardien qui nous donne la meilleure chance de gagner. C'est aussi simple que ça», croit l'entraîneur Dave Cameron.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le débat est clos.

En fait, il n'a même pas eu lieu.

Dave Cameron assure que la porte de son bureau est toujours ouverte aux joueurs qui souhaitent discuter. Il n'offre pas la même courtoisie aux partisans, chroniqueurs, commentateurs et autres abonnés de la twittosphère qui croient qu'Andrew Hammond devrait être le gardien de buts numéro un des Sénateurs d'Ottawa en cette fin de saison.

L'entraîneur-chef a décidé que Craig Anderson affrontera les Bruins de Boston, ce soir, au Centre Canadian Tire.

Que ça leur plaise ou non.

«Je crois que Craig est le gardien qui nous donne la meilleure chance de gagner. C'est aussi simple que ça», explique-t-il.

Ceux qui auront encore le goût de s'obstiner n'ont qu'à s'appuyer sur les chiffres. Durant son assourdissante séquence de huit parties durant laquelle il a permis à son équipe d'empocher 15 points sur 16, le Hamburglar n'a jamais alloué plus de deux buts dans une soirée.

Anderson a bel et bien battu les Flames de Calgary, dimanche soir. Il a quand même laissé passer quatre rondelles. Il a été battu six fois, en fait, si on compte les deux buts encaissés par Ottawa durant les tirs de barrage.

«Andy a très bien joué, jure Cameron. Nous avons plusieurs facteurs à considérer. Il n'avait pas joué depuis longtemps. Ses coéquipiers ne l'ont pas vraiment aidé dans les 25 dernières minutes réglementaires. Malgré tout cela, j'estime qu'il a été solide.»

On présume que sa main droite blessée a résisté à son premier test. Anderson a quitté le CCT en vitesse, hier, sans prendre le temps de livrer son bilan de santé aux journalistes.

Le gardien trentenaire ne faisait pas partie du tout petit groupe de joueurs qui ont participé à la séance d'entraînement facultative du lundi.

Hammond d'accord

Andrew Hammond, en revanche, a enfilé ses jambières pour stopper quelques rondelles. À son retour au vestiaire, il s'est dit entièrement d'accord avec la décision de son patron.

«Honnêtement, je me fiche bien de ma séquence victorieuse personnelle», a-t-il déclaré d'entrée de jeu. L'important, c'est de continuer à gagner en tant qu'équipe. Il nous faut plus de points. J'ai beaucoup joué au hockey dernièrement. Tôt ou tard, si on continue à m'utiliser sans relâche, je vais finir par me fatiguer. Craig est de retour en santé. Miser sur lui, c'est une décision intelligente.»

Anderson était le joueur le plus utile à son équipe avant de se blesser. Malgré les quatre buts qu'il a encaissés dimanche, il présentait toujours lundi le cinquième taux d'efficacité le plus élevé de toute la Ligue nationale de hockey.

Hammond a également la certitude qu'il retrouvera le filet avant longtemps. Le gardien de buts numéro deux des Sénateurs, Robin Lehner, n'est pas prêt d'effectuer un retour au jeu.

Les Sénateurs auront 18 matches à jouer dans les 33 prochains jours. Même s'il retrouve rapidement sa forme des beaux jours, Anderson ne pourra pas tout faire tout seul.

Hammond pourrait être sollicité d'ici la fin de la semaine. Les Sénateurs auront deux matches en autant de soirs à disputer, sur la route, jeudi et vendredi.

«Je suis plus à l'aise, maintenant. Je suis plus relaxe. Je sais désormais que je suis capable d'évoluer dans cette ligue. Ce sera très important dans l'avenir. Quand on me demandera de retourner devant le filet, je serai confiant.»

Sstlaurent@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer