Un huitième départ consécutif pour Andrew Hammond

Andrew Hammond... (PHOTO MARK J. TERRILL, ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Andrew Hammond

PHOTO MARK J. TERRILL, ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Hamburglar va renouer avec ses partisans, ce soir.

Lorsque les Sénateurs d'Ottawa ont quitté le Centre Canadian Tire, le 21 février dernier, Andrew Hammond connaissait un bon départ. Il avait signé deux victoires à ses deux premiers départs en carrière dans la Ligue nationale de hockey. Les victoires faisaient un peu de bien au moral des partisans qui n'attendaient plus grand-chose de la saison 2014-15.

Deux semaines plus tard, tout a changé. Hammond a conservé une fiche de 4-0-1 lors du dernier long voyage de la saison régulière. Les Sénateurs sont de retour dans la course aux séries éliminatoires. Le gardien recrue est devenu la nouvelle coqueluche des partisans.

Dave Cameron n'a même pas songé un seul instant à opposer Craig Anderson aux Sabres de Buffalo.

«La seule raison qui pourrait me pousser à sortir Andrew de la formation, à l'heure actuelle, en serait une où nous aurions à disputer deux matches en autant de soirs», indique l'entraîneur-chef.

Hammond n'a pas encore eu le temps de surfer sur la vague d'amour des partisans. «Je ne suis pas vraiment sorti de chez moi depuis notre retour de voyage. Je sais que les partisans ont recommencé à croire en leur équipe. C'est bon de les savoir derrière nous», a-t-il dit ce matin.

«Je sais pourquoi les gens parlent beaucoup de moi. Je réalise que bien des gens ont l'impression que je sors de nulle part. La vérité, c'est que je travaille très fort depuis très longtemps dans le but d'obtenir cette opportunité. J'ai l'impression de mériter pleinement ce qui m'arrive», dit celui qui présente un taux d'efficacité de 95,7 %.

«Andy a battu de très bonnes équipes au cours des dernières semaines. Il faut lui rendre ce qui lui revient. En ce qui me concerne, il n'a rien d'une étoile filante. Aux yeux de ses coéquipiers, il est un vrai gardien de la LNH», insiste Cameron.

L'entraîneur des Sénateurs apportera une très légère modification à sa formation, ce soir. Matt Puempel remplacera Colin Greening à l'aile gauche du quatrième trio.

Cinq choses à savoir pour le match de ce soir

1 - Les Sénateurs ont récolté des points dans chacune de leurs sept dernières parties. Il s'agit de leur meilleure séquence de la saison.

2 - Mika Zibanejad surfe sur une séquence de cinq matches avec au moins un point. Il s'agit de la plus longue séquence de sa carrière. Le centre suédois est cependant à la recherche de son premier but en carrière contre les Sabres.

3 - Le prochain point de David Legwand sera son 600e dans la LNH. Il est coincé à 599 depuis une vingtaine de jours. Il n'a pas participé au pointage dans les huit dernières parties.

4 - Les Sabres sont arrivés dans la LNH en 1970. Depuis, ils ont conservé une fiche de 14-4-5 dans les matches qui ont été disputés le 6 mars.

5 - Le gardien que les Sabres ont acquis à la date limite des transactions, Chad Johnson, présente une fiche en carrière de 1-1-0, une moyenne de buts alloués de 1,84 et un taux d'efficacité de 93,5 % en carrière contre Ottawa.

Formation probable des Sénateurs

AGCAD
HoffmanZibanejadRyan
MichalekTurrisStone
CondraPageauLazar
PuempelLegwandChiasson

DGDD
MéthotKarlsson
WierciochCeci
BorowieckiGryba

Formation probable des Sabres

AGCAD
MoulsonVaroneEnnis
FolignoGrigorenkoGionta
DeslauriersLarssonHodgson
D'AmigoSchallerEllis

DGDD
BenoîtBogosian
ZadorovMeszaros
WeberRistolainen
Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer