Échanger... mais qui?

Bryan Murray.... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Bryan Murray.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Ce ne sera pas une date limite des transactions comme les autres.

Pour des raisons de santé, Bryan Murray préfère limiter ses déplacements. Il n'a donc pas accompagné son équipe sur la côte ouest.

Le dg des Sénateurs passera donc la journée dans son bureau du Centre Canadian Tire, entouré de ses plus proches conseillers.

S'il échange un - ou plusieurs - de ses joueurs, il ne pourra pas lui - ou leur - annoncer face-à-face.

L'équipe n'a pas quitté San Jose après le match de samedi. Les joueurs et les entraîneurs ont eu la chance de profiter du soleil un peu plus longtemps. Ils doivent mettre le cap sur le nord et s'envoler vers le Minnesota en fin de journée.

Un autre élément risque de rendre la journée intéressante. Murray n'a pas l'habitude de rester les bras croisés durant la dernière journée où les directeurs généraux peuvent transiger.

Seul problème: qui pourra-t-il échanger cette fois?

Qui osera-t-il échanger, surtout?

Après leur balayage de la Californie, les Sénateurs se trouvent à sept points des Bruins de Boston, détenteurs du huitième rang au classement de l'Association Est.

Le site spécialisé sportsclubstats.com leur accorde désormais 23% des chances de participer aux séries éliminatoires.

Dans le contexte, Murray ne se montrera peut-être pas aussi agressif que prévu dans le camp des vendeurs.

Il sera par exemple très difficile d'échanger les vétérans Chris Neil et Chris Phillips, qui sont tous les deux blessés. Aux journalistes qui ont fait le voyage dans l'ouest, Dave Cameron a confié hier que Phillips a recommencé à patiner. Ses entraînements ne seraient cependant pas très intenses.

Erik Condra, futur joueur autonome sans compensation, a fait l'objet de bien des rumeurs dans les médias dernièrement. Toutefois, malgré ses récentes bonnes performances, Murray n'aurait pas reçu des tonnes d'appels à son sujet.

Murray doit se défaire d'un contrat, au moins, en défensive. Il y aurait un peu d'intérêt pour les jeunes. Une ou deux équipes s'intéresseraient à Patrick Wiercioch. L'intérêt serait un peu plus élevé pour le droitier Eric Gryba.

À la conclusion du balayage californien, la confiance semble assez élevée chez les Sénateurs. Certains joueurs se donnent même le droit de donner quelques conseils voilés à leurs patrons.

«Nous nous sentons bien, nous jouons bien. Nous formons un groupe très uni. Nous voulons continuer à jouer ensemble. Nous avons réussi à effectuer une remontée de sept ou huit points au classement dans les dernières semaines.

«Ensemble, nous pouvons continuer de pousser vers les séries», a dit Mark Stone à Sens TV.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer