Pageau et Condra: sur des trajectoires différentes

Le trio composé de Jean-Gabriel Pageau, Erik Condra... (Fred Chartrand, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le trio composé de Jean-Gabriel Pageau, Erik Condra et Curtis Lazar a fait mouche à nouveau samedi soir contre les Panthers de la Floride.

Fred Chartrand, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jean-Gabriel Pageau a formé un trio très efficace en échec avant avec Curtis Lazar et Eric Condra mercredi dernier contre Montréal.

Ils sont restés ensemble pour le match de samedi soir contre la Floride, mais est-ce que ce trio restera ensemble à long terme? Très difficile à dire.

Il y a d'abord le fait que Pageau, avec son contrat à deux sens, demeure en danger d'une rétrogradation à Binghamton pour faire place à d'autres espoirs de l'organisation, comme c'est arrivé en fin de semaine dernière pour permettre à Shane Prince de graduer temporairement.

Le Gatinois est revenu en force avec un but contre le Tricolore à son retour à Ottawa. Mais est-il dans la capitale pour rester?

«On a bien essayé de le retirer de l'alignement, mais il y avait toujours quelqu'un qui tombait malade pour lui permettre de jouer, a blagué le dg Bryan Murray hier. On dirait bien qu'il est ici pour un bout de temps, maintenant.»

L'entraîneur-chef Dave Cameron était moins catégorique cependant: «Quand notre club joue bien, il doit être sur la rondelle et c'est ce que ce trio a fait mercredi... Mais dans le cas de (Pageau), nous sommes au point où il faut trouver le moyen de donner des chances à d'autres gars. C'est la seule raison pour laquelle il a été rétrogradé, et c'est mieux qu'il joue des matches que d'en regarder des estrades. Ça, ça ne fait aucun sens.»

L'autre aspect qui fait que ce trio «d'énergie» pourrait être démembré assez rapidement est que Condra pourrait être échangé d'ici au 2 mars, lui qui deviendra joueur autonome sans compensation le 1er juillet prochain.

Bryan Murray a laissé entendre hier lors d'une entrevue à la radio de TSN qu'aucune négociation n'avait eu lieu avec l'agent de Condra, et il ne donnait pas l'impression de vouloir lui offrir un contrat l'été prochain afin de laisser de la place pour un espoir qui coûterait moins cher (même s'il ne fait que 1,25 M$ cette saison). Si un autre club est intéressé à ses services contre un choix tardif de repêchage, il pourrait donc changer d'adresse d'ici 10 jours.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer