Les Sénateurs se rapprochent un peu plus des Bruins et des Panthers

Les Sénateurs ont complété leur séjour de cinq... (Photo Fred Chartrand, La Presse Canadienne)

Agrandir

Les Sénateurs ont complété leur séjour de cinq matchs à domicile avec un dossier de 3-1-1.

Photo Fred Chartrand, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Faut-il recommencer à les prendre au sérieux?

Les Sénateurs d'Ottawa viennent de connaître, sans l'ombre d'un doute, les deux meilleures semaines de leur saison. Durant cette séquence, ils ont conservé une fiche plus que respectable de 4-1-1.

Samedi soir, au Centre Canadian Tire, ils ont lancé 39 fois vers le filet de Roberto Luongo pour vaincre les Panthers de la Floride 4-1.

On peut affirmer, sans risquer de se tromper, que l'attaque s'est remise en marche. Les Sénateurs ont marqué 22 buts à leurs cinq dernières parties.

On répète la question. Faut-il recommencer à les prendre au sérieux?

Il y a deux semaines, ils étaient à 14 points d'une place en séries. Ils se retrouvent maintenant à sept points d'une place en séries.

«Nous avions un objectif clair avant de sauter sur la patinoire. Nous en avons parlé longuement dans le vestiaire en début de soirée. Les Panthers font partie des équipes qui nous devancent au classement. Il ne fallait pas rater cette opportunité de gagner un peu de terrain», résume Kyle Turris.

Le centre numéro un fait partie de ceux qui refusent de lancer la serviette.

«Il nous reste à peine plus d'une semaine avant la date limite des transactions. Si nous pouvons donner matière à réfléchir à nos dirigeants...»

Turris a pris les choses en main, samedi. Il a mené l'attaque des Sénateurs avec une récolte d'un but et deux passes.

Ce sont les Panthers, en fait, qui ont ouvert la marque. Andrew Hammond a stoppé deux ou trois bons lancers tôt dans le match, mais il n'a rien pu faire pour empêcher Aleksander Barkov de profiter de sa deuxième chance de marquer de la soirée.

Turris a nivelé la marque moins de trois minutes plus tard. Il a ensuite préparé les buts de ses coéquipiers Bobby Ryan et Erik Karlsson.

Curtis Lazar a complété la marque au troisième tiers. Pour marquer son troisième but de la saison -- son premier en carrière au CCT -- il a presque décapité Luongo.

«Les arbitres m'ont dit qu'on m'a fait trébucher. Je suis sceptique. Je crois que je suis tombé tout seul. J'ai foncé sur Lou par accident», commente-t-il, tout souriant.

«Le pire, c'est que je suis un grand fan. J'ai grandi à Vancouver. Durant toute ma jeunesse, il était le gardien, le capitaine, la grande vedette des Canucks. J'ai presque le goût de traverser le couloir pour aller m'excuser», ajoute l'attaquant de 20 ans.

Luongo a été très bon dans la défaite. Il a quand même stoppé 35 arrêts.

L'autre gardien lui a cependant volé la vedette.

À son premier départ en carrière, jeudi dernier, Hammond a eu l'air chancelant. Il a quand même réussi une quarantaine d'arrêts pour vaincre le Canadien de Montréal.

Samedi, il n'a eu qu'à effectuer 21 arrêts. Il a toutefois affronté des tirs de grande qualité. Il a réussi trois ou quatre arrêts des ligues majeures. Il a notamment volé Tomas Kopecky deux fois.

«Au début de la partie, nous n'étions pas nécessairement très bien organisés. Andrew a fait les gros arrêts qui s'imposaient à ce moment-là», croit Dave Cameron.

Tout porte à croire que Hammond sera l'homme de l'entraîneur-chef, la semaine prochaine, quand l'équipe effectuera son difficile voyage en Californie.

Craig Anderson s'est entraîné avec un bâton, samedi matin, mais on ne croit pas qu'il sera en mesure d'accompagner son équipe en voyage. Robin Lehner n'a pas été vu sur une patinoire depuis mardi.

Les Sénateurs pourraient cependant rappeler un attaquant de plus pour le voyage. Colin Greening pourrait rejoindre l'équipe à titre de police d'assurance.

Après avoir connu des difficultés à son arrivée à Binghamton, l'ailier terre-neuvien s'est ressaisi. Il a récolté six points à ses six derniers matches.

Un autre ailier des ligues mineures, Matt Puempel, a fait ses débuts dans la LNH dans le match de samedi. Il a décoché un bon tir vers le filet de Luongo dans une de ses premières présences sur la patinoire. Il a été plutôt discret par la suite. Il a passé huit minutes et 41 secondes, en tout, sur la patinoire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer