Stone s'illustre aussi en défensive

Mark Stone... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Mark Stone

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Mark Stone a encore attiré l'attention quand il a récolté un but et deux passes dans la victoire contre le Tricolore mercredi.

L'attaquant recrue totalise maintenant 14 buts et 36 points cette saison, au troisième rang parmi les recrues de la LNH, deux points devant son coéquipier Mike Hoffman, qui a atteint le plateau des 20 buts - un sommet pour les joueurs de première année - pas plus tard que lundi.

Vingt de ces points (dont six buts) ont été récoltés lors des 21 derniers matches, une poussée qui coïncide avec le poste régulier qui lui a été confié sur le même trio que Kyle Turris, qui a lui-même quatre buts et trois passes à ses sept dernières sorties.

Stone n'a pas un différentiel aussi impressionnant que celui de Hoffman (+5 contre +20), mais il a aussi gagné la confiance de ses entraîneurs par son jeu défensif, étant utilisé en désavantage numérique ainsi qu'en fin de rencontre.

C'est lui qui était d'ailleurs responsable du but d'assurance de Turris dans un filet désert à la fin du match de mercredi, ayant intercepté une passe soulevée de P.K. Subban juste à l'intérieur de sa zone, avant de faire preuve de patience pour passer la rondelle à son coéquipier au centre au lieu de tenter un dégagement lui-même.

«Il y a beaucoup de joueurs d'élite qui manient bien leur bâton dans cette ligue, mais je ne pense pas qu'il y en ait de meilleur que Mark Stone pour ça, a louangé l'entraîneur-chef Dave Cameron en parlant de ce jeu. Il est impossible de passer une rondelle à travers lui, il va toujours y toucher.»

Stone se réjouit évidemment de la tournure des événements, lui dont le développement avait été ralenti par des blessures lors de ses premiers rappels.

«Les entraîneurs affichent une belle confiance en moi. Je pense que ma façon d'utiliser mon bâton fait qu'ils n'ont pas peur de m'envoyer sur la glace pour faire des jeux, comme j'en ai fait un contre Subban. Il y a plein de gars qui m'ont crié de passer au centre cependant, s'il n'y avait pas eu cette communication, j'aurais juste tenté un dégagement par la bande», relatait-il après le match.

Son trio avec Turris est complété par Milan Michalek, qui connaît une renaissance depuis quelques semaines. Il a récolté quatre buts et deux passes à ses cinq dernières sorties.

Évidemment, le joueur des Sénateurs qui connaît la meilleure séquence est le défenseur Erik Karlsson, qui a un but et neuf passes en cinq parties. Il a notamment deux passes à chacun de ses quatre derniers matches, lui qui avait été le dernier joueur de la LNH à réaliser l'exploit, du 20 au 26 février 2012, selon les statisticiens du Elias Sports Bureau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer