Mystère autour des blessés

Robin Lehner et Clarke MacArthur se sont blessés... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Robin Lehner et Clarke MacArthur se sont blessés lundi.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Sénateurs d'Ottawa ont obtenu congé d'entraînement jeudi, ce qui fait qu'une autre journée est passée sans qu'ils aient effectué de mise à jour concernant l'état de santé de leurs principaux blessés, les gardiens Craig Anderson et Robin Lehner, de même que l'attaquant Clarke MacArthur.

Tard mercredi soir, après la victoire de 4-2 des siens aux dépens du Canadien de Montréal, l'entraîneur-chef Dave Cameron a fait face à un barrage de questions sur ce sujet d'actualité, en particulier dans le cas des deux derniers, blessés lors d'une violente collision lundi soir contre les Hurricanes de la Caroline.

Tout ce qu'il a dit à leur sujet, c'est qu'ils étaient présents au Centre Canadian Tire pour encourager leurs coéquipiers, qui ont vu le gardien recrue Andrew Hammond mériter la victoire à son premier départ dans la Ligue nationale de hockey.

Quand il s'est fait demander spécifiquement si Lehner et MacArthur ont subi des commotions cérébrales ou non, il a continué d'être évasif: «Je ne peux pas le dire, je ne sais pas. Ils sont évalués (par les médecins de l'équipe, incluant le Dr Mark Aubry, un spécialiste des commotions)», a-t-il rétorqué.

«S'ils étaient à l'hôpital et que leurs cas représentaient une urgence, vous l'auriez su, car vous (les médias) savez tout... Moi, j'essaie de ne pas me préoccuper avec ça, je m'occupe des joueurs à ma disposition pour jouer et pratiquer. Quand ils vont être sur la glace pour une pratique, vous pourrez me demander de l'information à leur sujet et je vais demander à mon soigneur de me dire à quel point ils sont proches de revenir au jeu. Je ne veux pas qu'il y ait de zone grise où je vous dis quelque chose, puis un gars a une rechute et vous m'accusez d'avoir menti», a-t-il expliqué.

«J'ai un fils qui va à l'école de médecine, mais moi, je ne suis pas médecin», a ajouté Cameron.

Gardiens sur le carreau

Samedi, lorsque les Panthers de la Floride seront les visiteurs au CCT, cela fera un mois que le gardien numéro un Craig Anderson s'est blessé à la main droite en bloquant un tir lors d'un match contre les Maple Leafs de Toronto.

Au retour de la pause du match des étoiles, il avait pratiqué trois jours avant de finalement déclarer forfait. Il n'a été vu sur la glace qu'à quelques occasions depuis, arrêtant des rondelles sans tenir de bâton avec sa fameuse main droite.

Mercredi, après l'entraînement matinal, on l'a croisé dans les coulisses de l'amphithéâtre et il semblait de fort bonne humeur. Il n'avait aucun bandage sur sa main.

Est-ce qu'il est plus proche d'un retour sur la glace que Lehner, qui avait quitté la patinoire par ses propres moyens après avoir retrouvé ses esprits lundi?

«Je ne serais pas surpris que l'un d'entre eux se présente (vendredi) pour la pratique, mais je ne sais vraiment pas. Pour Anderson, difficile de dire si un entraînement suffirait pour qu'il revienne (dès samedi). Il faut faire attention quand un gars a été absent longtemps, ce n'est pas comme un joueur qu'on peut habiller à son retour et réduire son temps de glace, on ne peut faire ça avec un gardien», a poursuivi Cameron.

C'est la quatrième année de suite où Anderson est blessé à ce temps-ci de la saison: il s'était blessé à la même main droite en 2010-2011 en tentant de séparer du poulet congelé; puis il s'était foulé une cheville lors d'une collision avec Chris Kreider, des Rangers, le 21 février 2012; et enfin, il s'était blessé au cou lors d'une collision avec son coéquipier Milan Michalek en mars 2014, ratant sept parties.

Pas d'inquiétudes

En attendant son retour et celui de Lehner, les Sénateurs doivent s'en remettre à Hammond ainsi qu'à Chris Dreidger, autre gardien rappelé des mineures.

Le capitaine Erik Karlsson n'avait pas l'air trop inquiet à la lumière du premier départ de Hammond, auteur de 42 arrêts contre le Tricolore.

«Il a très bien joué, j'imagine que le fait qu'il pratiquait avec nous depuis quelques semaines l'a aidé. Plus il joue de parties à ce niveau, plus il va gagner en confiance. Nous allons essayer de réduire les surnombres que nous avons alloués, ce qui devrait l'aider. Il manie bien la rondelle, ce qui aide dans notre zone», estimait-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer