Festival offensif contre les Oilers

Milan Michalek a contribué à la victoire des... (Marc DesRosiers, USA TODAY Sports)

Agrandir

Milan Michalek a contribué à la victoire des siens en marquant en deuxième période.

Marc DesRosiers, USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il n'y a pas si longtemps, les Sénateurs d'Ottawa semblaient incapables de marquer un but. Samedi après-midi, ils en ont marqué sept.

Il ne faut probablement pas s'emporter. Les Oilers d'Edmonton était le club visiteur au Centre Canadian Tire.

Les Oilers possèdent probablement la brigade défensive la plus fragile de toute la Ligue nationale de hockey. Leur gardien de buts numéro un, Ben Scrivens, est blessé. Viktor Fasth, envoyé dans la mêlée pour le premier match du marathon annuel Hockey Day in Canada, n'était clairement pas dans son assiette.

Le chemin était pavé. Ils ont finalement signé une victoire de 7-2.

«C'est drôle, parfois, le hockey. Aujourd'hui, la rondelle roulait pour nous autres. Nous nous en sommes rendus compte très rapidement. Il y a eu le premier but, puis le deuxième. C'est devenu contagieux. Soudainement, tous les gars étaient plus alertes», a indiqué l'entraîneur-chef Dave Cameron après la partie.

«Les gars ont commencé à lancer le plus souvent qu'ils pouvaient. Ils ont créé de la circulation dans l'enclave. Ils ont fait tout ce qu'on leur demande de faire. Ils ont été récompensés. Tant mieux», a-t-il enchaîné.

Chris Neil en plein combat avec Luke Gazdic.... (Sean Kilpatrick, La Presse Canadienne) - image 2.0

Agrandir

Chris Neil en plein combat avec Luke Gazdic.

Sean Kilpatrick, La Presse Canadienne

Le seul joueur qui n'était pas très content à la fin de la partie, c'est Chris Neil. L'homme fort a subi une fracture du pouce gauche durant un furieux combat avec le policier des Oilers, Luke Gazdic.

«Il risque de s'absenter pendant un bon bout de temps», craint Cameron.

Les Sénateurs n'auront probablement pas besoin de rappeler un joueur de leur club école afin de le remplacer. Grippé, Clarke MacArthur est resté au lit samedi. Il sera en principe disponible pour le prochain match des Sénateurs. Ils accueilleront lundi les Hurricanes de la Caroline.

Sinon, l'attaque a connu un journée quasi-parfaite. Dans les dernières semaines, quand les Sénateurs éprouvaient des difficultés à l'attaque, le trio de Mika Zibanejad, Mike Hoffman et Bobby Ryan était le seul à produire.

Pour une fois, le trio de Kyle Turris a pris les commandes. Celui de Curtis Lazar a emboîté le pas.

Milan Michalek a été le meilleur joueur des siens, marquant deux buts et récoltant une mention d'aide. 

«Je m'en veux. J'aurais pu marquer un troisième but plus tard. J'ai reçu une superbe passe de Kyle et le filet était ouvert. Je vais rêver à cette occasion ratée toute la nuit», a-t-il déclaré.

Turris a lui aussi marqué. Cody Ceci, David Legwand, Hoffman et Alex Chiasson ont complété la marque.

La journée de travail de Fasth a pris fin au tout début de la deuxième période. Il avait alors alloué trois buts sur 15 lancers.

L'homme qui le secondait, un dénommé Richard Bachman, devait être nerveux. Il n'avait pas joué un seul match dans la LNH depuis le 2 novembre 2013.

Il a été battu quatre fois sur 27 lancers.

Ryan, Erik Condra et Erik Karlsson ont inscrit deux mentions d'aide chacun dans la victoire.

«Une bonne journée pour tout le monde, croit Ryan. Le gros trio peut parfois connaître une soirée plus tranquille. Ça semblait être notre cas en début de partie. Les autres gars ont pris la relève, ils ont mis de l'énergie dans le building. Il y a eu un espèce d'effet d'entraînement. Nous avons su en profiter. Nous avons réussi à produire à notre tour en fin de partie.»

Mine de rien, cette victoire contre les Oilers permet aux Sénateurs de compléter une des semaines les plus productives de la saison 2014-15. Ils ont récolté cinq points sur une possibilité de six.

Pour la première fois depuis longtemps, ils se retrouvent à moins de 10 points d'une place en séries.

«Il ne faut pas penser si loin... Pour l'instant, il faut se concentrer sur l'équipe qui nous devance au classement. Il faut donc essayer de rattraper les Flyers de Philadelphie. Il nous reste un peu moins de 30 parties à jouer en saison régulière. Si nous réussissons à récolter des points de façon constante, nous allons peut-être nous donner une opportunité d'attaquer dans le dernier droit. Je vous répète toutefois que nous ne sommes pas rendus là», dit Ryan.

L'Américain, meneur de son équipe à l'attaque, a récolté 28 points à ses 28 dernières parties.

Partager

À lire aussi

  • Pageau retourne à Binghamton

    Sénateurs d'Ottawa

    Pageau retourne à Binghamton

    Immédiatement après le match de samedi, les Sénateurs d'Ottawa ont cédé l'attaquant gatinois Jean-Gabriel Pageau à leur club école de Binghamton. »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer