Bel effort dans la défaite

David Perron, qui a disputé un fort match... (La Presse Canadienne)

Agrandir

David Perron, qui a disputé un fort match à la droite de Crosby, a été récompensé pour ses efforts en marquant le seul but de la séance des tirs de barrage.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le mot d'ordre de Dave Cameron était clair. L'entraîneur-chef des Sénateurs d'Ottawa voulait un effort complet de sa troupe pendant 60 minutes. Il n'allait surtout pas tolérer que ses joueurs fassent la sieste pendant une période, comme ils l'avaient fait deux jours plus tôt à Buffalo.

Message reçu. Très bien reçu, même.

> Poursuivez la discussion dans le blogue de Sylvain St-Laurent

> Sommaire 

Les Sénateurs ont réussi à combler un écart de trois buts en troisième période. Ils n'ont pas gagné, mais ils ont réussi à obtenir un point dans un revers de 5-4 en tirs de barrage contre les Penguins de Pittsburgh.

«Ce soir, je ne peux pas vous dire à quel point je suis fier des gars. Le mauvais but que j'ai alloué en troisième nous coûte cette victoire, mais je pense que notre performance collective prouve que nous avons du coeur au ventre. C'est une performance sur laquelle nous pouvons bâtir», croit Robin Lehner.

«Nous en faisons, des bonnes choses. Il suffit de les faire avec plus de constance.»

Les Penguins étaient de retour au Centre Canadian Tire après une absence de 14 mois. Lors de leur dernière visite, en décembre 2013, les Sénateurs avaient signé une victoire très facile de 5-0.

Cette fois, on avait l'impression que le scénario contraire allait se produire.

Les grosses vedettes des Penguins, même si elles disputaient un deuxième match en autant de soir, avaient un peu de carburant en réserve. Le match était vieux d'une minute, à peine, lorsque Kristopher Letang a ouvert la marque. Au deuxième entracte, les visiteurs détenaient une avance de trois buts. Sidney Crosby et Evgeni Malkine avaient à leur tour déjoué Lehner.

En début de journée, le gardien suédois était tout emballé d'affronter des grosses vedettes. Il obtenait un septième départ consécutif, tandis que la convalescence de son partenaire Craig Anderson s'éternise.

«Ça fait partie de mon apprentissage», insistait-il.

Au deuxième entracte, il était clair que Lehner allait poursuivre son apprentissage dans l'adversité.

Le gardien de buts numéro deux de Pittsburgh Thomas Greiss, qui donnait un petit répit à son partenaire Marc-André Fleury, semblait se diriger vers son premier jeu blanc de la saison.

Certains diront que les Sénateurs n'ont pas énormément de mérite pour ce qui s'est passé durant le troisième tiers. Ils diront qu'ils ont eu besoin d'obtenir deux supériorités numériques consécutives pour finalement ouvrir la marque. Ils diront peut-être même qu'ils ont simplement profité d'un adversaire qui était fatigué.

Peu importe. Pendant que Crosby complétait son doublé, Mika Zibanejad, Mike Hoffman, Mark Stone et Kyle Turris ont marqué les buts qui ont permis à leur équipe d'empocher leur point.

Bobby Ryan, qui effectuait un retour au jeu après avoir raté le match de mardi parce qu'il avait mal au dos, s'est retrouvé au coeur de la remontée. Il a inscrit deux passes payantes.

Dans les tirs de barrage, les Penguins étaient simplement mieux outillés. David Perron, qui a disputé un fort match à la droite de Crosby, a été récompensé pour ses efforts en marquant le seul but de la séance des tirs de barrage.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer