Ryan à l'écart

Bobby Ryan... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Bobby Ryan

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(BUFFALO) Ce n'est pas une blessure trop sérieuse. Juste une crampe musculaire.

L'inconfort était juste assez grand pour tenir Bobby Ryan à l'écart du jeu, hier soir.

Le meilleur attaquant des Sénateurs a commencé à ressentir la douleur en début de journée. Il a chaussé ses patins pour la séance d'entraînement matinale. Après quelques minutes, il est rentré au vestiaire.

«Nous lui avons recommandé de quitter la patinoire et de consulter nos thérapeutes. Ces gens-là pourront décider, dans quelques heures, s'il est apte à jouer ou non», a expliqué Dave Cameron durant sa conférence de presse d'avant-match.

Dans le vestiaire, des joueurs se croisent les doigts pour que le repos lui fasse le plus grand bien.

Ryan a été l'attaquant le plus efficace de son équipe dans le dernier mois. Dans son élan, il a entraîné quelques-uns de ses coéquipiers vers le haut.

«Bobby exploite ses forces au maximum, observe Mika Zibanejad. Il est vraiment difficile de lui arracher la rondelle. Nos adversaires n'ont pas le choix de lui accorder une attention accrue, ce qui nous laisse beaucoup d'espace sur la patinoire.»

Ryan n'a pas été le seul joueur régulier à rater le match d'hier.

Quand il a préparé son alignement, Cameron a biffé le nom de Cody Ceci.

C'était la première fois, cette saison, qu'on demandait au jeune défenseur de 21 ans de regarder un match dans les hauteurs. Ceci était un des trois joueurs des Sénateurs qui avait pris part aux 51 premières parties de la saison régulière.

«J'essaie juste de tirer avantage de notre profondeur organisationnelle», a expliqué l'entraîneur-chef.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer