Victimes du but qui tue

Les Sénateurs ont perdu cinq de leurs sept... (ETIENNE RANGER PHOTO)

Agrandir

Les Sénateurs ont perdu cinq de leurs sept dernières parties. Avec deux mois à écouler à la saison régulière, les fans ont déjà jeté l'éponge.

ETIENNE RANGER PHOTO

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Cette fois, la magie n'a pas opéré. Chris Phillips a toujours été un homme des grandes occasions. À l'automne 2009, le soir de son 800e match dans la Ligue nationale de hockey, il a marqué deux buts. En 2012, quand il a disputé sa 1000e partie, il en a marqué deux autres.

Hier, le vétéran défenseur a bel et bien établi son record. Il a enfilé son uniforme pour la 1179e fois, ce qui fait de lui le joueur qui a représenté Ottawa le plus souvent dans la LNH.

Il n'a pas été capable de marquer. Les Sénateurs ont été défaits 2-1 par les Capitals de Washington.

«Je viens de vivre une belle journée. Une belle semaine, en fait. J'aurais quand même voulu qu'elle se termine sur une note un peu plus joyeuse», s'est plaint l'homme de la journée.

De toutes façons, les partisans des Sénateurs ne se sont pas précipités à Kanata pour assister à cette soirée qu'on voulait historique. En début de soirée, on avait la nette impression qu'il s'agissait de la pire foule de la saison au Centre Canadian Tire.

En troisième période, l'annonceur-maison a laissé entendre que 16 543 personnes ont franchi les tourniquets. Il s'agit donc de la deuxième pire foule de l'année.

Les Sénateurs ont perdu cinq de leurs sept dernières parties. Avec deux mois à écouler à la saison régulière, les fans ont déjà jeté l'éponge.

Pourtant, le match d'hier a livré quelques moments divertissants. Par exemple, un duel au sommet entre deux superstars a monopolisé la deuxième période.

Le capitaine des Sénateurs, Erik Karlsson, n'a vraiment pas apprécié de se faire mettre en échec par le capitaine des Capitals, Alexander Ovechkine. Les deux se sont crié des bêtises pendant un moment. Bobby Ryan s'est interposé. À défaut de livrer un combat de boxe, il a livré un combat de lutte au Russe qui tente de remporter le trophée Maurice-Richard pour une troisième année consécutive.

Ovechkine a eu le dernier mot.

Les Sénateurs ont ouvert la marque. Kyle Turris a mis un terme à une séquence de 11 parties sans marquer quand il a déjoué l'excellent Braden Holtby.

Les réjouissances ont été de très courte durée. Deux minutes plus tard, les Caps détenaient l'avance. Les Russes Evgeny Kuznetsov et Ovechkine ont marqué deux buts très rapides contre aux dépens d'un Robin Lehner impuissant.

Ovechkine a marqué son but alors que Karlsson devait le surveiller devant le filet.

«Nous avons trop souvent échappé une avance sur notre patinoire, lance Turris. Je ne sais pas trop comment nous pouvons régler ce problème. Nous pouvons toujours nous parler davantage sur le banc. Les gars peuvent se parler de l'importance de redoubler d'ardeur quand nous avons une avance à protéger... Nous sommes des pros. Nous devions déjà savoir tout ça.»

Les Sénateurs ont obtenu une superbe opportunité de revenir à la charge au début de la troisième période. Les officiels leur ont accordé trois supériorités numériques consécutives. Ils n'ont pas su en profiter.

«Cette fois, au moins, nous avons eu de belles opportunités. Des opportunités, ça ne suffit pas. Il nous faut des buts», croit l'entraîneur-chef Dave Cameron.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer