Blessé, Chiasson parle d'une mauvaise chute

Alex Chiasson... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Alex Chiasson

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

De retour à l'entraînement avec ses coéquipiers mercredi, l'attaquant québécois des Sénateurs Alex Chiasson a été pas mal bon pour jouer les cachottiers avec la nature de la blessure qu'il s'est infligée jeudi dernier.

Tout ce qu'il a été possible d'apprendre, c'est que c'est survenu lorsqu'il a chuté lourdement contre la bande quand un ancien coéquipier des Stars de Dallas, Cody Eakin, l'a frappé à la limite de la légalité. Il avait cependant réussi à terminer ce match, marquant même en troisième période pour secouer une léthargie de 16 matches.

«J'étais dans une position vulnérable et je suis mal tombé. [Eakin] se sentait mal et il m'a envoyé un texto immédiatement après la partie. On s'est parlé par la suite, ce sont des choses qui arrivent», a-t-il raconté.

«Avec l'adrénaline du match, je me sentais correct pour continuer, mais le lendemain, ça a empiré. Là, ça s'est beaucoup amélioré dans les deux ou trois derniers jours. J'essaie de demeurer positif, c'est plate quand tu ne joues pas à cause d'une blessure comme ça, mais ça fait partie de la game», a-t-il ajouté.

Chiasson ne pourra pas revenir au jeu jeudi soir contre les Capitals, vu qu'il n'a pas encore été exposé à des exercices avec contact, a indiqué mercredi son entraîneur Dave Cameron.

De la façon qu'il est tombé, on peut présumer qu'il s'est blessé à une épaule ou au dos, mais le club n'a jamais spécifié s'il s'agissait d'une blessure au haut ou au bas du corps.

Une commotion cérébrale serait une autre possibilité, mais Chiasson a mentionné qu'il a patiné en solitaire tôt le matin lors des derniers jours, alors qu'en cas de commotion, la procédure normale est d'attendre une semaine avant de reprendre l'entraînement de façon progressive.

«Ça m'est déjà arrivé avant, mais c'est différent cette fois-ci», a aussi indiqué celui qui avait raté trois parties plus tôt cette saison en raison d'une blessure à un pied subie en bloquant un tir.

Gryba de retour

L'absence prolongée de Chiasson signifie qu'il n'y aura pas de changement à l'attaque jeudi soir contre Washington, Dave Cameron ayant résisté à la tentation mercredi de modifier ses trios remodelés au retour de la pause du match des étoiles.

À la ligne bleue, Chris Phillips sera de retour et il retrouvera Eric Gryba comme partenaire sur la troisième paire, le duo remplaçant Mark Borowiecki et Patrick Wiercioch, qui étaient sur la patinoire pour le but gagnant des Devils mardi.

À la fin de l'entraînement des siens mercredi midi, Cameron a invité tous les jeunes joueurs de l'équipe à faire du temps supplémentaire pendant que les vétérans rentraient au vestiaire ou s'amusaient à l'autre bout de la glace.

«Nous sommes sur cette fine ligne entre serrer nos bâtons beaucoup trop et exploser, il faut avoir un sentiment d'urgence sans jamais se décourager. Pour continuer en ce sens, il faut continuer à travailler lors de nos entraînements... Le message à nos jeunes joueurs est que s'ils veulent arriver à jouer 1000 parties dans la LNH, ils doivent faire le travail tous les jours. Ils ne sont pas fatigués parce qu'ils ne sont pas surtaxés. Notre progression va dépendre de leur progression parce que plusieurs d'entre eux jouent des minutes importantes», a souligné Cameron.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer