Jagr frappe encore contre les Sens

Jaromir Jagr a obtenu une passe sur le... (Associated Press)

Agrandir

Jaromir Jagr a obtenu une passe sur le but de la victoire mardi soir, pour aider les Devils à se hisser au 11e rang du classement de l'Est, à égalité avec les Sénateurs.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(NEWARK) Il fêtera ses 43 ans dans une dizaine de jours. Pas grave. Jaromir Jagr demeure le plus grand tortionnaire des Sénateurs d'Ottawa.

La superstar tchèque affrontait mardi soir les représentants de la capitale canadienne pour la 68e fois de sa carrière. Au moment opportun, il a inscrit son 80e point contre eux.

> Poursuivez la discussion dans le blogue de Sylvain St-Laurent

> Sommaire 

Il a gagné une grosse bagarre pour le contrôle de la rondelle le long de la rampe avant d'alimenter son coéquipier Michael Cammalleri. Ce dernier a marqué le but qui a fait la différence dans une victoire des Devils du New Jersey, 2-1.

Ce but a été marqué, il restait une bonne quinzaine de minutes à écouler à la troisième période. On sentait qu'il serait très difficile, pour les Sénateurs, de s'en remettre.

Les matches contre les Devils sont toujours disputés sous le signe de la défensive. C'est encore pire quand ces parties sont disputées au Prudential Center.

«C'est bien beau, tout ça, mais je n'ai pas été impressionné par notre effort collectif ce soir. Nous aurions pu patiner davantage pour fatiguer leurs vétérans», estime le gardien perdant Robin Lehner.

Le plus triste, c'est qu'avec une victoire, les Sénateurs auraient pu rejoindre les Flyers de Philadelphie au 10e rang du classement de l'Association Est. Parce qu'ils ont perdu ce match-somnifère en temps réglementaire, ils doivent maintenant partager le 11e rang avec les Devils.

La première période a été la pire. Après 20 minutes, les deux équipes totalisaient seulement 10 tirs au but.

La deuxième a été un peu plus divertissante, mais pas tant que ça. Au deuxième entracte, Cory Schneider avait stoppé 11 rondelles. Lehner en avait bloqué une de plus.

Deuxième de Lazar

Dans un match aussi terne, les joueurs qu'on attend le moins finissent souvent par marquer.

C'est un peu ce qui s'est produit hier soir.

En deuxième période, l'attaquant des Sénateurs qui avait le plus besoin de marquer a ouvert la marque.

Quatre-vingt-dix secondes plus tard, un joueur qui ressentait autant de pression a permis aux Devils de niveler la marque.

Le marqueur des Sénateurs? Curtis Lazar.

Lundi, le plus jeune joueur de l'équipe a célébré son 20e anniversaire de naissance. Même s'il n'a besoin de rien, il a quand même fait le souhait de produire davantage dans l'année qui débute.

«Je veux juste rassurer les gens qui commencent à douter de ma capacité à produire dans la LNH», avait-il déclaré.

Les dieux du hockey l'ont visiblement écouté. Un échec dans les communications entre Michael Cammalleri et Andy Greene lui a permis de s'échapper. Il a perdu le contrôle de la rondelle quand il s'est présenté seul devant Schneider, mais elle a poursuivi son chemin jusqu'au fond du filet.

«Au début de la saison, j'aurais probablement lancé la rondelle directement sur sa poitrine. J'ai évolué. Je suis plus patient», dit, souriant, celui qui jouait hier avec Kyle Turris et Mike Hoffman.

Le premier but des Devils a été l'oeuvre d'Adam Henrique. Ce dernier avait besoin d'un but parce qu'il n'avait pas touché la cible une seule fois à ses 12 dernières parties.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer