L'étoile des Sénateurs pâlit

Les Sénateurs, qui accueillaient hier les Stars de... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Les Sénateurs, qui accueillaient hier les Stars de Dallas et leur ex-joueur Jason Spezza, sont maintenant à 11 points d'une place en séries.

Étienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jason Spezza l'a disputé, son premier match en tant que membre du club visiteur au Centre Canadian Tire.

Il a été ovationné quand les Sénateurs d'Ottawa ont présenté une petite vidéo sur l'écran géant pour lui rendre hommage. Par la suite, il a surtout été hué lorsqu'il s'est emparé de la rondelle.

> Réagissez dans le blogue de Sylvain St-Laurent

> Sommaire 

Sinon, très peu à dire sur sa performance. Même s'il a disputé un match correct, il n'a pas été capable de s'inscrire au pointage. Il devra donc attendre l'an prochain pour marquer un premier but contre  son ancienne formation.

Il pourra toujours bien dire qu'il n'a pas encore subi la défaite contre les Sénateurs. Parce que les Stars de Dallas ont encore gagné, jeudi soir. Ils ont su profiter d'une performance assez moyenne de Robin Lehner pour signer une victoire de 6-3.

«Notre gardien a été à l'image de notre équipe dans ce match. Nous avons été brouillons et nous n'avons pas formé une équipe trop difficile à affronter. Robin a simplement fait partie d'un groupe de joueurs qui n'étaient pas à la hauteur», a dit Dave Cameron, l'entraîneur-chef d'une équipe qui se trouve maintenant à 11 points d'une participation aux séries.

Lehner a entrepris le match d'hier à reculons. Il a permis aux Stars de se forger une avance de trois buts dans les huit premières minutes. Jamie Benn, Colton Sceviour et Ales Hemsky l'ont déjoué.

Les Sénateurs ont réussi la remontée. En début de troisième, les deux équipes étaient nez-à-nez. Mika Zibanejad, Bobby Ryan et Alex Chiasson ont battu Kari Lehtonen.

John Klingberg a ensuite profité d'une gaffe de Mike Hoffman pour marquer le but de la victoire.

Trevor Daley et Benn ont complété le travail, en toute fin de soirée, alors que Cameron avait rappelé son gardien au banc pour insérer un sixième attaquant.

«Je ne sais pas ce qui m'arrive», lance Lehner, après avoir alloué 21 buts à ses cinq derniers matches complets.

«J'essaie de me battre, je travaille fort et je me sens bien. Vraiment, je ne comprends pas. Il ne me reste plus grand-chose à faire. Je vais aller prendre un très long sauna pour réfléchir à mon affaire...»

On avait trouvé un tantinet bizarre la décision de Dave Cameron d'envoyer son réserviste dans la mêlée. Grâce à la pause du Match des étoiles, son équipe avait bénéficié d'une semaine complète de congé. Le titulaire Craig Anderson devait être bien reposé. Il devait avoir hâte de renouer avec l'action, même.

Le chat est finalement sorti du sac quelques heures avant le match. Anderson ne pouvait pas affronter Dallas. Il est blessé.

Il paraît qu'il s'est infligé un bobo à la main droite, celle qui tient son bâton, dans le dernier match avant la pause. Il paraît aussi que cette blessure n'est pas trop grave. Les huit soirées de repos entre les deux parties n'ont quand même pas été suffisantes pour guérir.

Jeudi, Andrew Hammond secondait Lehner. Faudra voir si ce sera toujours le cas demain après-midi, lorsque les Coyotes de l'Arizona seront de passage à Kanata.

Au moins, on a l'assurance qu'Anderson ne s'est pas infligée cette dernière blessure dans sa cuisine...

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer