Les Sénateurs résistent

Le capitaine Erik Karlsson a mené l'attaque des... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Le capitaine Erik Karlsson a mené l'attaque des Sens avec deux buts mercredi soir au Centre Canadian Tire lors du dernier match avant la pause du match des étoiles.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dernière soirée de travail avant la pause du Match des étoiles. Craig Anderson en a profité pour voler un autre match.

Grâce à ses 37 arrêts, les Sénateurs d'Ottawa ont vaincu les Maple Leafs de Toronto 4-3, hier soir.

Le gardien de buts numéro un pourra vraiment se sentir bien durant la pause. Il pourra se répéter, aussi souvent qu'il voudra, qu'il est le joueur le plus utile à son équipe.

> Poursuivez la discussion dans le blogue de Sylvain St-Laurent

> Sommaire 

Pourtant, hier, ses coéquipiers auraient pu lui rendre la vie un peu plus facile. Au premier entracte, les Sénateurs menaient par trois buts. Durant un premier engagement à sens unique, Mike Hoffman, Erik Karlsson et Mika Zibanejad avaient réussi à battre James Reimer.

Ç'aurait pu être un festival offensif. Un match facile. Un massacre.

Ça s'est passé différemment.

Pourquoi?

«Par respect pour les partisans. Les fans ont déboursé beaucoup d'argent pour se procurer des billets. Ils méritent un spectacle de qualité», a lancé un Anderson d'excellente humeur, malgré tout, après la partie.

À deux occasions, les Leafs ont réussi à se rapprocher à un seul but de leurs cousins ontariens. David Clarkson a été le premier Torontois à marquer, au milieu du deuxième tiers. Il a remis ça en troisième. Durant une supériorité numérique, le gros numéro 71 s'est placé devant Anderson. Ce dernier n'a donc jamais vu venir le lancer.

Les deux équipes se sont échangé des buts en toute fin de partie. Karlsson a complété son doublé grâce à un cadeau de Reimer. Dans une poussée de dernière seconde, James van Riemsdyk a marqué un troisième but pour les Leafs.

Les Bleus ont donc encaissé un sixième revers consécutif en temps réglementaire, mais ils ne partiront pas en congé avec le moral complètement à plat. Dans une seule soirée au Centre Canadian Tire, ils ont marqué plus de buts que dans leurs cinq rencontres précédentes!

«Le match a été serré, c'est vrai, mais nous n'avons jamais douté de notre capacité à compléter le travail, a repris Anderson sur un ton plus sérieux. C'est bon de gagner un match de cette façon. Il y avait de l'ambiance. On avait de la pression. On va partir en congé en confiance. J'espère juste qu'on va savoir se nourrir de cette confiance lorsqu'on reprendra le collier.»

Anderson avait raison... jusqu'à un certain point. Il y avait de l'ambiance au CCT, mais pas de quoi se jeter par terre. D'ailleurs, le building n'était pas rempli à capacité. Il y avait 18 894 fans dans les gradins.

Cette victoire permet aux Sénateurs de rejoindre les Leafs au classement.

Lorsqu'ils ont quitté l'aréna, en fin de soirée, ils accusaient un retard de neuf points sur les Bruins de Boston, détenteurs de la dernière place qui donne accès aux séries éliminatoires.

«Nous savons que nous avons bien des matches à gagner. Aussi bien se concentrer sur notre prochain match. Personnellement, ça fait un bout de temps que je suis encouragé. Je vous le répète, on joue mieux depuis un certain temps», a complété Karlsson. En plus de marquer deux buts, le capitaine a décoché six tirs au but dans cette victoire.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer