Neil revient, Greening doit partir

Le patron des Sénateurs Bryan Murray tente de... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le patron des Sénateurs Bryan Murray tente de se départir de Colin Greening.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(New York) Remis d'une blessure à un genou, Chris Neil est prêt à revenir au jeu ce soir. Voilà une très mauvaise nouvelle pour l'attaquant Colin Greening.

Non seulement l'attaquant originaire de Terre-Neuve sera-t-il relégué aux gradins au Madison Square Garden contre les Rangers comme lors des quatre dernières parties, mais le directeur général Bryan Murray a aussi évoqué la possibilité qu'il soit soumis au ballottage afin de pouvoir le céder au club-école de Binghamton.

« J'ai parlé à plusieurs directeurs généraux pour offrir ses services et je n'ai pas trouvé preneur. On va tenter de l'accommoder, mais pour ça il faut qu'il joue et il ne pourra pas jouer ici s'il est le 23e ou 24e joueur sur l'alignement et c'est l'indication que j'ai de Dave (Cameron). Il pourrait aller à Binghamton à un moment donné pour jouer, mais nous allons attendre après la pause du match des étoiles (pour le soumettre au ballottage). On a donné la permission à son agent de parler à quelques équipes, voir s'il y aurait un moyen de s'arranger », a déclaré Murray en entrevue avec la station radiophonique TSN 1200 hier midi.

À la première saison d'un contrat de trois ans qui lui rapporte 2,65 millions $, et avec un seul but à sa fiche en 20 parties, Greening ne sera pas facile à échanger.

Mais avec les Sénateurs, « il y a des joueurs qui ont passé devant lui », a commenté l'entraîneur-chef Dave Cameron.

Le centre Jean-Gabriel Pageau est un de ceux-là, mais Cameron ne pouvait s'engager à ce qu'il reste à Ottawa d'ici la fin de la campagne. « Ce n'est pas ma décision, donc je ne peux répondre », a-t-il rétorqué lorsque la question lui a été posée par LeDroit.

Revenant sur le sujet de Greening, Murray a déclaré : « Des choses arrivent au hockey. Pageau, de la façon qu'il joue... Il (Greening) est gros et il est un bon patineur, je pensais qu'il pourrait être utile à certaines équipes, mais ce n'est pas le cas présentement. L'an dernier, on le trouvait si utile qu'on lui a offert un nouveau contrat », a-t-il noté.

Neil heureux

Neil, lui, était content d'accompagner ses coéquipiers à New York, après une absence de 16 parties, lui qui s'était blessé sérieusement le 11 décembre dernier. 

« Je me sens prêt, j'ai travaillé fort pour revenir le plus vite possible. Je vais jouer avec une orthèse, mais je l'ai déjà fait. Ça ne m'empêchera pas de jouer mon style », a noté celui qui sera inséré sur un quatrième trio complété par David Legwand et Erik Condra.

Pas «vendeur»

Murray a aussi déclaré qu'il n'était pas question pour lui de conclure une transaction impliquant le gardien Craig Anderson d'ici à la pause du match des étoiles.

« Pourquoi je ferais ça ? Nous n'avons pas de troisième gardien. Robin est proche d'être prêt, mais il doit jouer encore plus. Si vous n'avez pas de bons gardiens, vous n'arrivez à rien dans cette ligue. Il serait impossible d'obtenir un gars de son calibre, donc il est peu probable que Craig Anderson s'en aille ailleurs », a-t-il dit.

Alors que son club cumule une fiche de ,500 et se trouve à 10 points du dernier rang donnant accès aux séries, Bryan Murray ne s'est pas rangé dans le camp des « vendeurs » en vue de la date limite des transactions du 2 mars.

« Je ne veux jamais lancer la serviette. Je pense que nous devrions être plus près d'une place en séries... C'est frustrant. On aurait dû gagner à Dallas, on aurait dû battre la Caroline (samedi). Je pense qu'on joue mieux, on est plus agressifs et on obtient plus de chances de compter. Nous avons encore besoin d'ajouter un gars sur le top 6. Bobby Ryan est un gars légitime du top 6. Ça nous prendrait un autre gars comme lui afin de permettre à quelques joueurs de descendre dans l'alignement, mais il y a peu de ces gars qui sont disponibles », a-t-il ajouté.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer