Anderson répond présent

Gardien partant lors de 10 des 13 dernières... (Adrian Wyld, La Presse Canadienne)

Agrandir

Gardien partant lors de 10 des 13 dernières parties des siens, Craig Anderson devrait en toute logique affronter les Hurricanes de la Caroline samedi soir.

Adrian Wyld, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En attendant de voir s'il pourrait changer d'adresse d'ici la date limite des transactions, Craig Anderson ne demanderait pas mieux que de défendre la cage des Sénateurs plus souvent.

Partant lors de 10 des 13 dernières parties des siens, le gardien numéro un devrait en toute logique affronter les Hurricanes de la Caroline samedi soir, mais comme c'était congé pour tout le monde vendredi, il faudra attendre la confirmation de l'entraîneur Dave Cameron.

«Il faut toujours mériter son temps de glace dans ce métier et pour moi, lorsqu'on fait appel à mes services, tout est une question de victoires et de défaites. Il faut gagner à ce niveau-ci, et on doit être meilleurs pour gagner des matches», a-t-il indiqué après le gain de 4-1 contre le Canadien jeudi soir où il a repoussé 23 lancers.

Les Sénateurs gagnent certes un peu plus souvent quand c'est l'Américain de 33 ans qui défend leur filet. Il a une fiche de 11-10-6 alors que celle de son adjoint Robin Lehner est de 6-7-2.

Au temps de l'Avalanche

Anderson a déjà été un gardien plus occupé, notamment en 2009-2010 au Colorado alors qu'il avait participé à 71 parties, puis en 2011-2012 avec les Sénateurs (63 matches à sa première saison complète avec eux). «Quand j'ai joué plus de 70 parties au Colorado, je n'entraînais pas tout le temps, je me présentais parfois juste pour les matches. Ça peut être épuisant de jouer autant, mais à mon avis, il faut s'assurer d'être prêt mentalement jour après jour. Il faut profiter des journées de congé pour se reposer et récupérer», a-t-il noté.

L'entraîneur-chef Dave Cameron ne voulait pas dire vendredi, en entrevue à la radio de TSN 1200, si c'était dans ses plans d'utiliser Anderson plus souvent.

«Vous ne pouvez pas gagner sans de bons gardiens. Nous pensons que nous en avons deux bons. Craig est en feu. Il a été notre meilleur joueur.

«Mais je pense encore que nous avons deux gardiens qui peuvent jouer et il reste beaucoup de hockey à jouer», a-t-il dit.

Dernier droit

La pause du match des étoiles du week-end prochain, après deux dernières parties à New York mardi et contre Toronto au Centre Canadian Tire mercredi, devrait permettre à Anderson de faire le plein d'énergie en vue du dernier droit de la campagne.

Ces parties contre des clubs qui devancent Ottawa au classement seront importantes, mais celle d'aujourd'hui l'est toute autant, dans l'esprit d'Anderson.

«Quand vous pourchassez des équipes qui sont devant vous, il faut battre les équipes qui sont derrière vous...

«On ne peut certainement pas sous-estimer un adversaire comme la Caroline, ils ont récupéré des blessés (Jordan Staal, notamment) et ils jouent mieux récemment, donc il faut se présenter et être prêts à jouer», a-t-il ajouté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer