Pageau revient hanter le Canadien

Le centre gatinois a récolté un but (le... (Adrian Wyld, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le centre gatinois a récolté un but (le but gagnant) et une passe contre le Canadien, jeudi soir.

Adrian Wyld, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il paraît que le premier match à domicile, au retour d'un long voyage, est toujours difficile. Disputer deux matches en autant de soirs peut aussi s'avérer taxant.

Le plus difficile des deux?

Eh bien, les Sénateurs d'Ottawa rentraient hier soir au Centre Canadian Tire après avoir passé une dizaine de jours à l'extérieur. Le Canadien de Montréal était en visite. Il complétait une série de deux matches en autant de jours. Il avait rendu visite aux Blue Jackets de Columbus la veille.

Les amateurs de hockey peuvent tirer leurs propres conclusions. Les Sénateurs ont eu le dessus. Ils ont signé une victoire de 4-1. Leur première victoire à domicile en 14 mois contre les Glorieux.

Le match d'hier marquait le début d'une -- énième -- séquence cruciale pour Ottawa. Une séquence où ils se produiront 12 fois sur 15 devant leurs partisans.

S'il reste quelque chose à sauver de la saison 2014-15, le temps est venu pour les joueurs de Dave Cameron de se mettre en marche.

«Ils étaient fatigués en début de match. Nous avions de l'énergie. Nous avons été capables de maintenir le rythme pendant 60 minutes. Ça faisait longtemps que nous n'avions pas disputé un match complet comme ça», note Erik Karlsson.

Le capitaine a raison. Le Canadien a surtout eu du mal à se mettre en marche.

Mika Zibanejad a surpris Dustin Tokarski en ouvrant la marque dans la deuxième minute de jeu. Ses coéquipiers ont obtenu deux autres bonnes chances de qualité dans la minute qui a suivi.

Le jeune gardien montréalais, qui affrontait les Sénateurs pour la toute première fois, a effectué 19 arrêts dans les 20 premières minutes de jeu.

Pour un gars qui avait participé à un seul des 17 derniers matches de son équipe, il n'a pas mal fait.

Il n'a toutefois pas été capable de freiner le troisième trio nouvellement constitué par Cameron.

À son 13e match de la saison, le nouveau centre numéro trois Jean-Gabriel Pageau a enfin réussi à marquer son premier but. Le but victorieux, de surcroît.

Un peu plus tard, durant la rencontre, le Gatinois a donné le ton à la séquence qui a mené au but d'assurance de Karlsson.

Il s'agit donc de son premier match de deux points dans la LNH depuis le 28 avril 2013.

Un joueur de quatrième trio, Erik Condra, a complété la marque dans un filet désert.

Craig Anderson a réussi 25 arrêts pour l'emporter. Mine de rien, il présente une fiche de 4-1-1 à ses six derniers matches.

«Des fois, on me donne trop de crédit quand toute l'équipe joue un bon match. Les joueurs du Canadien ont eu du mal à se frayer un chemin jusqu'à notre filet ce soir.»

Max Pacioretty a été le seul à le déjouer, ce qui n'a rien de surprenant. Premièrement, le meilleur attaquant du Canadien était en échappée.

Deuxièmement, il est en feu, puisqu'il a marqué sept buts à ses six derniers matches. Troisièmement, le numéro 67 semble toujours bien s'amuser lors de ses passages à Kanata.

Il a marqué plus du tiers des buts du Canadien -- cinq sur 13 -- lors de leurs trois derniers passages dans la capitale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer