Méthot rejoint les siens à Philadelphie

Marc Methot a mis un terme à son... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Marc Methot a mis un terme à son séjour de conditionnement chez les Senators de Binghamton.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Vingt-quatre heures plus tôt, Dave Cameron pensait que le séjour de conditionnement à Binghamton de Marc Méthot se prolongerait pendant encore quelques jours. Mais le défenseur franco-ontarien était de retour dans le giron des Sénateurs d'Ottawa, hier.

Alors que Chris Wideman a été cédé au club école de la Ligue américaine de hockey sans avoir joué en fin de semaine, Méthot est revenu dans la capitale, entre autres parce que les «petits Senators» ne s'entraînaient ni dimanche ni aujourd'hui. «Ils avaient deux jours de congé, donc le moment était mal choisi (pour un séjour de conditionnement) et il est donc de retour», a commenté Cameron hier.

Méthot, qui a présenté un différentiel de moins-2 en 18 minutes de temps de jeu lors de son match à Binghamton samedi, a accompagné ses coéquipiers lors de leur voyage de quatre parties qui débute ce soir à Philadelphie, mais il ne devrait pas affronter les Flyers.

«Il doit encore travailler son conditionnement physique et (sa résistance) aux contacts, nous allons travailler là-dessus maintenant», a ajouté Cameron.

Faut-il rappeler que l'arrière de 29 ans n'a eu le temps de disputer que deux parties au début de décembre, avant que la blessure au bas du dos/hanches qui l'incommode depuis le camp d'entraînement ne se manifeste à nouveau?

Celui qui deviendra joueur autonome l'été prochain, à moins qu'une nouvelle entente avec l'équipe ne soit négociée d'ici au 1erjuillet, pense que son court séjour dans les mineures, où il avait joué pour la dernière fois avec Syracuse en 2007, a été suffisamment long.

«Je me suis bien senti. Le but était de voir si j'étais en mesure de passer à travers un match, ne pas revenir au jeu trop vite et ensuite quitter un match de la LNH à mi-chemin. J'ai réussi à faire ça. J'ai eu ce que j'avais besoin... Le style de jeu est pas mal différent là-bas. Pour moi, un match est suffisant, je suis un joueur de la LNH», a-t-il déclaré.

Méthot ne voulait pas faire de prédictions à savoir quand il pourrait être lancé dans la mêlée.

«Je ne peux pas dire que je suis prêt à jouer, je me suis mis dans le trouble l'an passé en disant ça. Je vais garder ma tête baissée, travailler fort dans les pratiques et je vais attendre (le feu vert)... Je dois penser que toute la préparation, toute la réhabilitation que j'ai faite vont rapporter éventuellement», a-t-il dit.

Pas à 100%

À travers les lignes, on comprend que Méthot est prêt à jouer même s'il n'est pas à 100%.

«À ce temps-ci de la saison, personne dans cette équipe ne joue tout le temps à 100% de toute façon, a-t-il souligné. J'ai absorbé quelques mises en échec (samedi) et j'ai bien récupéré (dimanche), en plus de me sentir pas mal solide sur la patinoire (hier).

« Je suis au point maintenant où j'ai confiance en mon jeu quand on me donne la chance de revenir. Je ne vais pas avoir la tête basse et être une distraction pour ce club, je vais demeurer positif et continuer à travailler fort. C'est tout ce que je peux faire comme bon coéquipier.»

mbrassard@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer