Methot à Binghamton

Marc Methot ira reprendre la forme à Binghamton.... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Marc Methot ira reprendre la forme à Binghamton.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Destination Binghamton pour Marc Méthot.

Le défenseur franco-ontarien, qui a disputé seulement deux parties dans la LNH cette saison - les 4 et 6 décembre derniers. Son voeu du temps des Fêtes aurait été exaucé. Il serait, enfin, sur la voie de la guérison.

Au strict minimum, il aurait atteint un niveau satisfaisant. La douleur aurait diminué suffisamment pour lui permettre de récupérer pour de bon son poste dans la deuxième moitié du calendrier régulier.

Reste un petit élément à régler.

«Je m'en fais beaucoup pour sa condition physique. Il n'y a pas de raccourcis quand vient le temps de retrouver la forme», croit Dave Cameron.

Méthot accepte donc de prendre le chemin long. À 29 ans, il accepte de retourner dans les ligues mineures afin de reprendre la forme. Il disputera ce soir un premier match dans la Ligue américaine depuis pas moins de sept ans.

C'est un peu ironique, d'ailleurs. Il a disputé son dernier match dans les ligues mineures avec le Crunch de Syracuse, vers la fin de la saison 2007-2008. Ce soir, il affrontera le Crunch sur la patinoire du Floyd L. Maines Veterans Memorial Arena de Binghamton.

On ignore pour l'instant combien de temps durera son séjour de remise en forme avec le club école. «Il jouera son match samedi. Après, on verra», indique Cameron.

Après ce match, les Senators auront trois journées consécutives de congé. Ils entreprendront ensuite un bref, mais intense voyage, durant lequel ils joueront trois matches en quatre soirs un peu partout en Nouvelle-Angleterre.

«La Ligue nationale peut vraiment se montrer impitoyable envers les joueurs qui ont été blessés pendant une longue période, note Cameron. Marc a raté beaucoup de hockey cet automne. Il demeure, à mes yeux, un joueur de la LNH. Il s'apprête d'ailleurs à disputer son 400e match dans notre ligue. Un gros défi se dresse toutefois devant lui. Il devra retrouver la forme.»

Méthot n'a pas rencontré les journalistes avant son départ.

Il a pris le temps de bavarder avec eux au terme de la séance d'entraînement précédente, le 31 décembre. Durant cet entretien, il a révélé qu'il se sentait mieux. Il a reconnu qu'il avait commis une erreur en précipitant son retour au jeu au début du mois de décembre.

Il a répété que le problème bien spécifique qui l'afflige ne peut être corrigé par une chirurgie. «J'espère pouvoir mettre tout ça derrière moi et compléter l'année en force.»

Mark Borowiecki a également rencontré les journalistes à l'occasion de la dernière journée de travail de 2014. Le jeune défenseur qui s'est blessé en jouant au soccer à l'extérieur du vestiaire avait la jambe immobilisée dans un plâtre. Son absence sera longue.

Défenseur rappelé

Méthot et Borowiecki sur le carreau, les Sénateurs entreprennent l'année avec seulement six défenseurs en santé. Puisque l'équipe doit disputer deux matches en autant de jours ce week-end, du renfort pourrait être nécessaire.

Dave Cameron ne voulait pas identifier le joueur qui était ciblé, vendredi. «Je veux qu'on m'envoie le meilleur joueur qui est disponible là-bas. Un défenseur offensif ou un défenseur défensif, ça m'importe peu.»

Le meilleur à Binghamton, jusqu'à maintenant, c'est Chris Wideman. La logique a été respectée, puisqu'il a été rappelé, samedi matin.

L'ancien choix de quatrième ronde pourrait bien se contenter d'un rôle de spectateur, ce week-end.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer