Victoire des Wings à l'arraché contre les Sénateurs

Deux jours après Noël, les Sénateurs d'Ottawa et les Red Wings de Detroit... (Photo Marc DesRosiers, USA TODAY Sports)

Agrandir

Photo Marc DesRosiers, USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Deux jours après Noël, les Sénateurs d'Ottawa et les Red Wings de Detroit étaient encore dans l'esprit des Fêtes alors qu'ils se sont offert quelques cadeaux d'un côté comme de l'autre.

Mais c'est finalement un superbe jeu individuel de Gustav Nyquist qui a tranché le débat samedi soir au Centre Canadian Tire, son tir voilé après qu'il ait virevolté pendant près de 30 secondes en zone adverse tout en protégeant la rondelle de ses adversaires procurant un gain de 3-2 en prolongation aux visiteurs du Michigan avec 48 secondes à faire à cette période.

«Je n'ai pas vu le but à la fin, je faisais des cercles (pour le suivre) en essayant de le garder à l'extérieur, mais il a réussi à rentrer à l'intérieur. Il s'est servi du filet et quelqu'un (Jared Cowen) l'a suivi à ma place, mais je n'ai pas vu ce qui est arrivé ensuite. C'est décevant parce qu'on aimait nos chances en fusillade avec 'Andy' (Craig Anderson) et on avait besoin des deux points», a raconté l'attaquant Clarke MacArthur.

Ce dernier avait lancé les siens en avant 2-1 au deuxième tiers quand il a sauté sur la rondelle que le défenseur des Wings Danny DeKeiser avait redirigée en plein sur sa palette dans l'enclave. Un premier but en 10 parties pour lui et son 10e de la saison. «Au moins, j'ai mis fin à cette disette, j'espère que les buts vont continuer à venir», a ajouté MacArthur.

Mike Hoffman avait ouvert le pointage pour Ottawa au premier tiers, sautant sur un mauvais retour alloué par le gardien Jimmy Howard.

Justin Abdelkader lui a répliqué à 13,1 secondes de la fin de l'engagement initial, sautant sur un retour de la bande et son tir déviant sur le gardien Anderson. Puis en troisième, Henrik Zetterberg, qui avait obtenu son 750e point en carrière sur le premier but des siens, a fait 2-2 avec un tir sur réception en avantage numérique après une mise au jeu perdue par Jean-Gabriel Pageau aux mains de l'habile Pavel Datsyuk.

Les Wings auraient bien pu l'emporter en temps réglementaire, mais Anderson a résisté sur les échappées de Darren Helm et Luke Glendening après des revirements commis par le défenseur Erik Karlsson. Ce dernier a pour sa part raté une échappée en début de prolongation alors que les deux clubs jouaient à trois contre trois, étant donné que deux joueurs étaient allés au cachot en fin de troisième.

«C'était amusant vu que j'ai eu une échappée, mais ce qui est triste, c'est que je n'ai pas fait grand-chose avec. J'allais trop vite, je ne pensais à rien, mais la rondelle s'est mise à sautiller et j'ai raté mon tir... Je pense cependant que nous jouons mieux et que si on continue comme ça, nous allons être récompensés éventuellement», a noté Karlsson.

Ottawa a eu le meilleur 33-27 au chapitre des tirs au but et battait Detroit à son jeu de possession de rondelle pendant les 40 premières minutes de jeu. Ça s'est gâté par la suite, cependant.

«Ils ont eu de bonnes chances de compter, mais nous étions là, le match était à nous, sur notre palette. Parfois vous allez gagner comme ça, d'autres fois, non. C'est frustrant, mais demain est un autre jour», a souligné Anderson.

Chez les gagnants, l'entraîneur-chef Mike Babcock acceptait les deux points, mais il n'était pas satisfait de son club.

«Nyquist a fait un beau jeu pour le but gagnant, mais c'est grâce à Jimmy Howard si on a eu une chance de gagner ce match. Pendant les deux premières périodes, nous avions les jambes de gars qui ont trop mangé de dinde, on patinait comme si on avait deux pilons comme jambes», a-t-il lancé.

Son vis-à-vis Dave Cameron aurait aimé qu'un de ses joueurs fasse un meilleur effort pour soutirer la rondelle à Nyquist, qui a profité d'un revirement du défenseur Cody Ceci.

«La dernière fois que j'ai vu un joueur faire ça, c'était Sidney Crosby contre 'Spezz' (Jason Spezza, lors du deuxième match des séries de 2010 à Pittsburgh). C'était incroyable. Mais à quatre contre quatre, quand un joueur domine comme ça, quelqu'un doit sauter sur lui pour lui enlever la rondelle», soulignait l'entraîneur des perdants, Dave Cameron.

Les Sénateurs (14-14-7) disputeront maintenant leur prochain match lundi soir alors que les Sabres de Buffalo seront les visiteurs au CCT.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer