Lazar marque enfin... dans la défaite

Curtis Lazar semblait pourtant avoir bien choisi son... (Photo USA Today)

Agrandir

Curtis Lazar semblait pourtant avoir bien choisi son moment pour marquer son premier but dans la LNH.

Photo USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Curtis Lazar semblait pourtant avoir bien choisi son moment pour marquer son premier but dans la LNH.

La recrue de 19 ans des Sénateurs d'Ottawa a compté un but égalisateur en début de troisième période et son club a pris les devants peu après par l'entremise d'Alex Chiasson, mais les Sabres de Buffalo sont revenus de l'arrière pour signer un gain de 5-4 en tirs de barrage, hier soir au First Niagara Center.

Lazar a sauté sur un retour de lancer d'Erik Condra et a déjoué le gardien Jhonas Enroth avec un tir du côté du bâton. Heureux d'en finir d'une disette de 25 parties où il avait récolté six passes, Condra en a échappé son propre bâton et il a célébré à la Daniel Brière en traînant un genou sur la glace et en envoyant un poing en l'air.

« Il était à peu près temps, soyons honnêtes, a-t-il soupiré après coup dans le vestiaire des perdants. Ça aurait été bien si on avait obtenu le deuxième point, mais je suis quand même content. C'est un soulagement, un gros poids a été retiré de mes épaules avec ce but. »

Alex Chiasson a ensuite brisé l'égalité à peine 3:02 après le filet de son jeune centre, sa tentative de passe du revers pour Lazar se transformant en tir au but qui a trompé Enroth.

Brian Flynn a cependant sauté sur un retour avec 3:29 à faire en temps réglementaire pour forcer la prolongation, qui n'a rien réglé.

Matt Moulson a réussi l'unique filet de la fusillade, mettant fin à une série de cinq gains d'affilée dans ces circonstances pour le gardien Robin Lehner, qui a fait face à 33 lancers.

« Satanée fusillade, a lancé Bobby Ryan, qui avait une chance de la prolonger en tant que troisième tireur de son club. On leur a cependant donné trois buts en deuxième période et c'est ce qui nous a brûlés. »

Les Sénateurs semblaient bien partis dans ce match alors que Ryan a réussi le seul but du premier engagement, son tir du revers complétant la stratégie amorcée du revers également par Mike Hoffman à l'embouchure du but. Avant le match d'hier, les Sabres avaient d'ailleurs une fiche de 0-11 quand ils tiraient de l'arrière après 20 minutes de jeu.

Leur poussée de trois buts en moins de trois minutes en début de deuxième période a cependant donné espoir à Buffalo de mettre fin à cette séquence noire.

Rasmus Ristolainen a d'abord marqué en avantage numérique, complétant le jeu de la « porte arrière » alors que laissé à découvert par Mark Stone. Juste auparavant, la rondelle a touché le filet protecteur, mais les officiels sur la patinoire n'ont pas appelé l'arrêt de jeu.

Matt Moulson et Marcus Foligno ont ensuite compté à 32 secondes d'intervalle, le premier faisant dévier un tir que le gardien Robin Lehner a arrêté partiellement sauf que le joueur des Sabres a sauté sur son retour près du poteau. Sur un trois contre deux, Foligno a pu pousser le disque dans une cage béante alors qu'Erik Karlsson a raté sa tentative de couper la passe de Brian Flynn.

Mark Stone a ramené les visiteurs dans le match avant la fin de l'engagement.

Les Sénateurs (12-12-6), qui voient les Sabres s'approcher à seulement deux points d'eux au classement dans l'Est avec leur quatrième gain de suite et sixième consécutif à domicile, vont terminer ce voyage de trois parties demain soir en rendant visite aux Devils du New Jersey.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer