Rien ne cloche avec Karlsson, dit Cameron

Le premier match de Karlsson sous le nouveau... (PATRICK WOODBURY, LeDroit)

Agrandir

Le premier match de Karlsson sous le nouveau régime n'a pas été très concluant: le défenseur qui avait décoché 23 tirs lors du dernier match de Paul MacLean derrière le banc, dimanche, n'a pas été très productif vendredi.

PATRICK WOODBURY, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(BOSTON) En prenant la barre des Sénateurs d'Ottawa cette semaine, Dave Cameron a parlé de l'importance de ne pas empêcher Erik Karlsson de tenter de frapper des circuits, «mais de limiter ses retraits sur des prises».

À ce chapitre, le premier match du capitaine de l'équipe sous le nouveau régime n'a pas été très concluant: le défenseur qui avait décoché 23 tirs en direction des filets adverses lors du dernier match de Paul MacLean derrière le banc, dimanche contre les Canucks - 8 sur le but, 6 hors cible et 9 bloqués - n'a pas été très productif en attaque malgré six lancers, et il a été sur la glace pour deux buts des Kings de Los Angeles dans le gain de 5-3 de ces derniers jeudi soir.

Comme MacLean

En évaluant la performance de son équipe au lendemain de ce revers, Karlsson a bizarrement utilisé quelques expressions chères à MacLean.

«Je pense honnêtement que nous avons bien joué contre un des meilleurs clubs de la ligue, on a gardé un rythme élevé pour montrer qu'on pouvait jouer avec L.A., mais à la fin, ils ont compté plus de buts que nous. Ils ont une bonne équipe, qui a joué avec un peu plus d'ardeur, un peu plus longtemps», a lancé Karlsson après le léger entraînement des siens vendredi.

«Un peu plus d'ardeur, un peu plus longtemps»: c'était une citation qui revenait souvent dans le discours de MacLean, congédié lundi par les Sénateurs après trois saisons et une vingtaine de matches.

«Je n'ai pas calculé ses retraits sur des prises, mais en parlant avec "Karl", tout est beau. Je ne vais pas garder une liste de ses erreurs. Les grands joueurs comme lui sont là pour créer des choses. Les revirements font partie du jeu, vous espérez les limiter, mais les bons joueurs en commettent plus parce qu'ils ont la rondelle plus souvent», a commenté Cameron de son côté.

Même si les Sénateurs ont encaissé une sixième défaite à leurs sept dernières sorties, Karlsson pense quand même qu'il y a du positif à tirer de ce premier match sous la direction de l'ancien adjoint de MacLean.

«Il faut bâtir sur les bonnes choses que nous avons faites et éliminer les petites erreurs de notre jeu, les occasions où on se retrouve hors position... Le changement (d'entraîneur) va être bon, c'est un wake-up call pour tout le monde. On sait qu'il faut monter notre jeu d'un cran et dans cette chambre, on n'a jamais cessé d'y croire. On va maintenant oublier le match (de jeudi) et se concentrer sur celui de (samedi)», a-t-il noté.

C'est évidemment un gros match pour les Sénateurs alors que les Bruins, à qui ils rendent visite cet après-midi, ont une avance de quatre points sur eux et huitième rang dans l'Est, le dernier donnant accès aux séries éliminatoires.

«Mathématiquement, c'est évidemment un gros match pour nous. Mais encore une fois, il faut se concentrer sur ce match et ne pas penser à ce qui en découlera après. Je suis différent de bien des entraîneurs en ce sens que je ne regarde pas très loin en avant. C'est certain que la pression est là et que je vais essayer de motiver mon équipe pour gagner ce match et que ce soit le point de départ nous menant aux séries, cependant», a ajouté Cameron.

Karlsson trouvait que le nouveau patron s'est comporté «en professionnel» pour sa première présence derrière le banc.

«Ça va bien à date, il n'a pas changé beaucoup de choses, il cherche à être plus clair sur certaines choses et il travaille sur la mentalité des gars. Il a fait du bon travail en quelques jours comme entraîneur-chef et il va s'améliorer de jour en jour plus on va progresser dans la saison», a-t-il mentionné.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer