Neil n'a rien à redire sur le coup de McNabb

Chris Neil a été blessé à un genou... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Chris Neil a été blessé à un genou jeudi soir. Et on parle de semaines d'absence dans son cas - et non pas de jours.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Chris Neil n'avait rien à redire vendredi sur la mise en échec du défenseur Brayden McNabb qui le laissera au rancart pour une période encore indéterminée.

L'attaquant des Sénateurs a été blessé à un genou lors de la collision survenue en première période et on parle de semaines d'absence dans son cas - et non pas de jours.

Il doit attendre que l'enflure diminue avant de subir un test d'imagerie à résonance magnétique qui déterminera exactement l'étendue des dommages.

« Je l'ai vu venir, j'ai tenté de prendre le coup pour faire un jeu et il m'a frappé de façon bien propre. Je m'en serais peut-être tiré à meilleur compte si je m'étais laissé propulser, ce qui aurait donné l'impression que la mise en échec était encore plus retentissante », a raconté le robuste attaquant.

Ayant déjà eu des blessures aux deux genoux (ménisque déchiré et ligament médial colatéral étiré), Neil savait dès qu'il s'est relevé que quelque chose clochait. «On devrait en savoir plus dans environ une semaine. C'est ça qui est ça. Ce n'est pas une affaire de jours, c'est une affaire de quelques semaines. On verra. Je vais essayer de revenir le plus tôt possible, je veux aider à remettre l'équipe dans le droit chemin, qu'on s'améliore pour participer aux séries et y faire des dommages», a ajouté Neil.

Retour de MacArthur

En l'absence du vétéran de 35 ans qui a 4 buts et 7 points à sa fiche en 28 parties cette saison, les Sénateurs pourront réintégrer l'attaquant Clarke MacArthur dans l'alignement sans avoir à effectuer d'autre transaction, lui qui est remis d'une vilaine grippe.

«Ça va beaucoup mieux, a dit MacArthur vendredi. Ça faisait cinq ou six ans que je n'en avais pas eu. On espère que ça ne passera pas à travers toute l'équipe. Quand je suis tombé malade, j'ai eu peur pour les oreillons qui courent à travers la ligue. Mais je n'ai pas eu de problème avec ma gorge, donc ça va. Mais en revenant du voyage, je vais me faire donner le vaccin (contre les oreillons), c'est certain.»

L'attaquant Milan Michalek a accompagné les Sénateurs à Boston, mais il ne sera pas éligible à un retour au jeu avant lundi à Buffalo alors qu'il doit passer une autre journée sur la liste des blessés.

Quant à Marc Méthot, qui a raté les deux derniers matches, il est du périple lui aussi, mais il représente un cas très douteux, Dave Cameron notant vendredi qu'il «avait eu des difficultés au niveau de la mobilité» à l'entraînement. «Je ne sais pas encore, il y a des chances que je me sente mieux (samedi matin), donc il y a des chances que je puisse jouer», a pour sa part confié un Méthot frustré de devoir attendre pour disputer son 400e match en carrière.

Le défenseur Jared Cowen a quitté la pratique de vendredi après cinq minutes pour subir des traitements en raison d'une ecchymose. «Il a bloqué un tir (jeudi), a indiqué Cameron. Ça ne me dérange pas qu'un gars rate un entraînement quand il bloque des lancers.» Si jamais Cowen ne peut jouer, Patrick Wiercioch pourrait être inséré dans l'alignement à la ligne bleue, lui qui a raté les cinq derniers matches, trois pour cause de blessure.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer