Même équipe d'entraîneurs, nouvelle méthode de travail

Dave Cameron... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Dave Cameron

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le changement dans la continuité.

Il n'y aura pas d'autres embauches, pas d'autres congédiements. Tous les entraîneurs qui travaillaient sous Paul MacLean conserveront leurs postes.

Mark Reeds, qui observait les matches sur la galerie de presse depuis le début de la saison, redescendra derrière le banc. Il s'occupera des attaquants. Jason Smith devra toujours s'occuper des défenseurs. L'entraîneur des gardiens Rick Wamsley devra désormais passer ses soirées tout seul, dans les hauteurs, avec les journalistes.

«Il pourra continuer de nous crier ses directives grâce à son casque d'écoute», dit Cameron avec une pointe d'humour.

«Sérieusement, je n'ai pas l'intention d'apporter des modifications à notre équipe d'entraîneurs parce que je crois que tous les hommes qui en font partie peuvent apporter quelque chose. Ils sont tous très compétents.»

Un changement a toutefois été perceptible dans la façon dont les entraîneurs ont travaillé durant la séance d'entraînement d'hier. Reeds, Smith et Wamsley ont été très impliqués dans la gestion des exercices.

Sous MacLean, les adjoints se montraient plus discrets.

Un autre changement à prévoir. Dans les prochaines semaines, les adjoints pourraient recommencer à donner des entrevues aux représentants des médias. À son arrivée en poste, en 2011, MacLean les avaient muselés. Il voulait être le seul porte-parole de l'équipe d'entraîneurs.

Durant la séance d'entraînement d'hier matin, Cameron a travaillé avec les trios d'attaquants et les duos de défenseurs qui étaient en place lors du match de dimanche soir.

Durant ses années à Ottawa, MacLean a habitué les partisans aux changements fréquents. Cameron entend adopter une attitude contraire.

«Tout au long de ma carrière, j'ai été un entraîneur patient. Mes adjoints me donnent un coup de pouce dans la composition des trios. Quand je trouve des combinaisons qui me plaisent, je fais preuve de patience. Je ne dis pas qu'il n'y aura jamais de changements, mais ils seront certainement moins fréquents que dans le passé.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer