MacLean digère mal son renvoi

C'est un Paul MacLean serein mais aussi un peu furieux qui a affronté les... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est un Paul MacLean serein mais aussi un peu furieux qui a affronté les médias une dernière fois mardi après-midi au Centre Canadian Tire, au lendemain de son congédiement par les Sénateurs d'Ottawa.

Il a pris le temps de remercier le propriétaire Eugene Melnyk et le d.g. Bryan Murray de lui avoir donné sa première chance comme entraîneur-chef dans la LNH, ainsi que tous les employés et joueurs de l'équipe. Mais il n'est évidemment pas d'accord qu'un changement derrière le banc était nécessaire à ce moment-ci.

«Avant de venir ici, j'étais habitué de jouer en juin, gagnant une coupe Stanley et atteignant trois finales (avec Detroit). C'est ce que j'ai tenté d'établir ici, pour jouer en juin, vos meilleurs joueurs doivent être vos meilleurs joueurs et je les ai poussés à l'être», a-t-il déclaré, ajoutant plus tard qu'il ne regrettait rien de ce qu'il avait fait.

Scène assez bizarre, à la fin du discours qu'il a lu, une partisane du nom d'Andrea Ingram a ouvert la porte de la salle de conférence pour crier «tu es le 'f...ing' meilleur Paul MacLean, je t'aime».

Toujours doté d'un bon sens de la répartie, le récipiendaire du trophée Jack-Adams en 2012-2013 a rétorqué du tac au tac : «Ce n'est pas ma fille», lui qui venait de mentionner cette dernière dans un commentaire.

Alors que Murray avait retenu contre lui un commentaire effectué en fin de semaine à Pittsburgh où il avait déclaré avoir «peur à mort» autant des dangereux joueurs adverses comme Sidney Crosby et John Tavares que de son propre alignement, MacLean a eu une autre réplique savoureuse : «Je savais qu'on avait perdu quatre parties de suite, mais je ne savais pas qu'on avait perdu notre sens de l'humour.»

Avant de quitter le CCT une dernière fois, il a serré la main de tous les journalistes et caméramen présents pour l'occasion.

Plus de détails dans le Droit du mercredi 10 décembre ou sur ledroitsurmonordi.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer