Sénateurs-Islanders: Bobby Ryan absent

Bobby Ryan s'est blessé à une main, samedi,... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Bobby Ryan s'est blessé à une main, samedi, dans la défaite contre le Lightning de Tampa Bay.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Bobby Ryan a tout essayé. Il a été le premier joueur à sauter sur la patinoire, ce matin, au Nassau Coliseum. Sa blessure à la main droite l'empêche de faire trop de choses. Il va donc rater le match de ce soir contre les Islanders de New York.

«Il est un joueur trop important pour notre équipe. Il ne sert à rien de l'envoyer sur la patinoire s'il ne se sent pas à l'aise», a conclu Paul MacLean durant sa conférence de presse d'avant-match.

Pendant un moment, on a cru que les Sénateurs seraient aussi privés de leur meilleur défenseur pour le dernier match de ce long voyage. Erik Karlsson a choisi de ne pas chausser les patins ce matin. «Juste une matinée de repos pour lui, assure l'entraîneur. Il en a parfois besoin, il passe beaucoup de temps sur la patinoire durant nos matches.»

Colin Greening, Marc Méthot et Patrick Wiercioch seront les joueurs laissés de côté pour ce match qui s'annonce intéressant. Fut un temps où les Sénateurs n'étaient pas trop intimidés lorsqu'ils débarquaient sur Long Island. Ce n'est plus le cas. À leur dernière saison avant leur déménagement au tout nouveau Barclays Center de Brooklyn, les jeunes Islanders sont à prendre au sérieux.

«Il faut les respecter, mais nous ne pouvons pas nous permettre d'être trop prudents non plus, intervient Chris Phillips. C'est comme un frappeur au baseball. Parfois, il vaut mieux s'élancer que regarder la balle passer.»

Duel entre deux gardiens qui portent le numéro 41 à prévoir. Craig Anderson et Jaroslav Halak seront appelés à défendre les filets.

Cinq choses à savoir pour ce soir

1 - Les Islanders ont remporté 17 de leurs 24 premières parties. Même au début des glorieuses années 1980, ils n'ont jamais connu un départ aussi fort.

2 - Les partisans ont remarqué. Ils ont rempli le Nassau Coliseum (16 170 spectateurs) à trois occasions dans les quatre derniers matches. Tout un revirement de situation pour l'équipe qui se maintient parmi les cinq équipes les moins populaires de la LNH depuis 10 ans.

3 - Jack Capuano a dirigé son 300e match en carrière, vendredi dernier. Dans l'histoire des Islanders, il occupe désormais le deuxième rang au chapitre des matches et des victoires. Seul Alger Arbour le devance.

4 - Wiercioch a inscrit six points en six matches en carrière contre les Islanders. Il présente aussi un différentiel de + 4 contre eux. Il sera quand même laissé de côté ce soir.

5 - L'ancien attaquant des Sénateurs Cory Conacher ne sera pas non plus dans la formation débutante du côté des Islanders. Ça ne se passe pas très bien pour celui qui en est à sa quatrième équipe dans la LNH. En 14 parties, il a marqué seulement un but. Il ne sera pas plus facile pour lui de trouver une place dans la formation débutante, la semaine prochaine, lorsque Michael Grabner effectuera son retour au jeu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer