Sénateurs: un meilleur effort, mais une défaite quand même

Anton Stralman festoie avec son gardien Ben Bishop... (Photo Kim Klement, USA TODAY)

Agrandir

Anton Stralman festoie avec son gardien Ben Bishop après la victoire de son équipe.

Photo Kim Klement, USA TODAY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'effort a été meilleur. Le résultat, tout aussi décevant.

Peut-être plus décevant, en fait.

Les Sénateurs d'Ottawa voulaient rebondir, 24 heures après avoir disputé un de leurs pires matches de la saison dans le sud de la Floride. Un peu plus au nord, un peu plus à l'ouest, ils ont tenu tête au Lightning de Tampa Bay pendant deux périodes. En troisième, ils ont été déclassés, ils ont encaissé trois buts consécutifs et ils ont fini par subir un revers de 4-1, samedi, au Amalie Arena.

La fatigue a clairement joué un rôle.

Les Sénateurs disputaient un quatrième match en six soirs. Le Lightning, durant la même période, avait disputé une seule autre rencontre.

«En plus, nous savons tous à quel point ils sont dangereux. Ils ont marqué près de 90 buts depuis le début de la saison. Il fallait s'attendre à ce qu'ils mettent toute la gomme en troisième», estime Paul MacLean.

Trois unités différentes ont contribué à la poussée du Lightning dans le dernier tiers. L'ailier gauche de Steven Stamkos, Alex Killorn, a inscrit le but victorieux. Le vétéran plombier Brenden Morrow a inscrit le but d'assurance. Le jeune Nikita Kucherov a complété la marque alors que s'écoulaient les dernières secondes d'une longue supériorité numérique de quatre minutes.

Deux des trois buts du troisième tiers ont été marqués sur des tirs déviés dans l'enclave. Robin Lehner, le seul joueur (ou presque) qui sautait sur la patinoire bien reposé du côté des visiteurs, s'est avéré impuissant.

Les Sénateurs n'avaient pas l'énergie, ni la confiance, de tenter une remontée à ce moment-là.

Ils ont marqué seulement 10 buts à leurs cinq dernières parties.

«Nous sommes en panne sèche», se lamente Clarke MacArthur.

L'ailier, qu'on vantait pour sa constance en début de saison, n'a touché la cible qu'une seule fois à ses 11 dernières rencontres.

MacLean, son entraîneur, ne veut rien entendre à propos de la théorie de la panne sèche. «Nous avons marqué un seul but ce soir. Il est donc facile de tirer cette conclusion. J'ai pourtant l'impression que nous avons obtenu plusieurs bonnes chances de marquer. Nous avons eu des joueurs tout seuls devant le filet adverse deux fois, sinon trois. Je me souviens d'une descente à deux contre un où notre joueur a choisi de ne pas lancer. Nous avons eu au moins deux autre descentes en surnombre que nous avons bousillé. Nous n'avons pas marqué. Je commencerai à m'inquiéter de notre faible production quand nous n'obtiendrons plus de chances de marquer. Nous en avons eu des chances, et suffisamment, pour espérer la victoire ce soir.»

L'entraîneur a salué le travail de Mika Zibanejad, qui effectuait un retour dans la formation après avoir passé deux matches dans les gradins. «Il a été notre meilleur attaquant ce soir.»

Les Sénateurs auront besoin de Zibanejad dans les prochaines semaines, surtout si l'éclopé Bobby Ryan doit s'absenter pour une période prolongée.

Milan Michalek s'est aussi infligé une blessure en bloquant un tir durant le match contre le Lightning. Après avoir raté pratiquement toute la deuxième période, il est néanmoins revenu au jeu en troisième.

Au moins, David Legwand a quitté l'Arena avec un beau souvenir.

Le vétéran centre mis sous contrat à titre de joueur autonome l'été dernier est devenu, en début de soirée, le 294e joueur de l'histoire de la Ligue nationale de hockey à disputer un 1000e match en carrière. Il a célébré ce moment important de sa carrière en pleine léthargie. Il n'avait pas marqué un seul but à ses 17 dernières rencontres.

Il a mis fin à cette triste séquence assez tôt. Au premier tiers, durant une supériorité numérique, il a ouvert la marque en déjouant Ben Bishop d'un tir sec.

«C'est difficile de se réjouir après une défaite, mais oui, je dois reconnaître que ça fait du bien de marquer un but enfin», indique-t-il.

Les Sénateurs compléteront leur long voyage de 10 jours en rendant visite aux Islanders de New York, mardi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer