Alfredsson fera ses adieux à Ottawa

Daniel Alfredsson.... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Daniel Alfredsson.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est officiel. Daniel Alfredsson mettra un terme à sa carrière à Ottawa, le 4 décembre prochain.

Les Sénateurs n'utilisent pas le mot «retraite» pour l'instant. Dans un très laconique communiqué envoyé en début de soirée, hier, les Sénateurs se contentent de dire que leur ancien capitaine sera de passage au Centre Canadian Tire. On dit qu'il prendra part à une conférence de presse en matinée. On dit aussi qu'il sera impliqué dans une cérémonie spéciale, en soirée, quelques minutes avant le match contre les Islanders de New York.

Alfredsson se serait cependant confié à une journaliste suédoise. Il lui aurait expliqué que le temps était venu pour lui d'accrocher ses patins.

En fin de journée, hier, Marie Lehmann a relayé quelques commentaires d'Alfie dans les réseaux sociaux. «Je suis content d'avoir pris ma décision. Il est temps d'en finir», aurait-il déclaré.

«Ottawa, c'est l'endroit tout indiqué pour faire mes adieux. C'est là que j'ai passé presque toute ma carrière.»

Sur leur site et dans leur application mobile, hier, les Sénateurs ont diffusé un montage des plus grands moments de la carrière d'Alfredsson. Comme trame de fond, ils ont choisi la pièce hip hop Coming Home des artistes Sean Combs et Skylar Grey.

On ne sait pas, pour l'instant, de quoi sera faite la cérémonie spéciale du 4 décembre.

On présume que les organisateurs de la journée vont tout faire pour se garder quelques surprises.

De toute façon, les questions les plus intéressantes porteront sur ce qu'Alfredsson fera dans les mois et les années à venir.

Selon des informations obtenues en début de semaine, Alfredsson passera le reste de la saison dans la région de Détroit. Il veut permettre à ses garçons de compléter leur année scolaire. Par la suite, il ne détesterait pas revenir s'installer dans la capitale où il a passé ses 17 premières saisons dans la LNH.

Décrochera-t-il un boulot dans l'organisation des Sénateurs?

Ce n'est pas impossible. C'est même probable.

Alfredsson n'a jamais caché son intérêt pour les opérations hockey. Il en discutait parfois devant les journalistes, à micros fermés.

Un retour avec les Sena?

Hier après-midi, une rumeur émanant d'une station de radio montréalaise voulait qu'il soit déjà identifié comme le successeur au directeur général Bryan Murray. C'est prématuré.

Il ne serait pas fou de penser, par contre, qu'il pourrait se joindre à l'équipe de gestion de Murray dans un rôle qui serait à déterminer.

Lundi, à Détroit, les deux hommes auraient eu l'occasion d'en discuter.

Alfredsson célébrera son 42e anniversaire de naissance une semaine, jour pour jour, après la cérémonie du 4 décembre.

Il a disputé 1246 parties dans la LNH en saison régulière. Il a marqué 444 buts et inscrit 1157 points. Il est, évidemment, le meilleur marqueur de l'histoire des Sénateurs. Il occupe le 51e rang de l'histoire des meilleurs marqueurs de l'histoire de la LNH. Parmi les Suédois qui ont évolué dans la ligue, seul Mats Sundin a amassé plus de points.

Alfredsson a remporté le trophée Calder à titre de recrue de l'année en 1996. Il a remporté le trophée King Clancy pour son leadership et pour son engagement communautaire en 2012.

Il a remporté une médaille d'or aux Jeux olympiques de Turin en 2006.

Sstlaurent@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer