Le patron des Sénateurs n'est pas pressé de transiger

Bryan Murray... (Archives PC)

Agrandir

Bryan Murray

Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(FORT LAUDERDALE) C'est l'Action de grâce aujourd'hui, aux États-Unis. D'habitude, c'est à cette période de l'année que les directeurs généraux de la LNH commencent à discuter, plus sérieusement, de transactions.

Bryan Murray entend par ailleurs rencontrer son adjoint et son groupe d'entraîneurs durant les prochains jours, en Floride, afin de bien évaluer les forces et les faiblesses de son organisation.

Il n'est cependant pas pressé. Son défenseur numéro deux n'a pas encore disputé un seul match cette saison. Lorsque Marc Méthot enfilera enfin son maillot, les Sénateurs formeront, déjà, une formation nettement améliorée.

On sent que Murray a envie de lui mettre un peu de pression.

«Marc patine. Il est capable de passer à travers nos séances d'entraînement. Il me dit qu'il ressent toujours un certain malaise quand il joue. Un de ces jours, il devra jouer. Tous les joueurs doivent, un jour ou l'autre, composer avec la douleur. Je dis ça, entre autres, parce que nous avons très envie de le revoir sur la patinoire...»

«Je pourrais compléter une transaction dans le but d'améliorer mon équipe à court terme en défensive, mais nous savons tous que le prix à payer serait élevé...»

Murray ne peut pas vraiment compter sur son club école pour obtenir de l'aide à la ligne bleue. Les Senators de Binghamton ont récemment quitté la cave du classement, mais il y a encore du chemin à faire.

Des fleurs à Pageau

Quand on lui demande d'identifier le joueur des ligues mineures qui serait le plus apte à faire le saut dans la LNH, Murray identifie un attaquant.

«Jean-Gabriel Pageau est la star de notre club école. Il est notre star chaque soir. Quand il a quitté Ottawa à la fin du camp d'entraînement, je me suis excusé. Il méritait de faire l'équipe. Son contrat a joué contre lui à ce moment-là. On dirait bien qu'il continue à grandir. Plus le temps passe, plus son désir d'être un joueur compétitif nous apparaît évident.»

Partager

À lire aussi

  • MacArthur tient promesse

    Sénateurs d'Ottawa

    MacArthur tient promesse

    Offrir une prolongation de contrat à un hockeyeur professionnel, c'est risqué. Les joueurs ne se comportent pas tous de la même façon quand ils ont... »

  • Un bon début de saison, sauf que...

    Sénateurs d'Ottawa

    Un bon début de saison, sauf que...

    Pour des raisons évidentes, Bryan Murray s'est montré discret cet automne. Il se porte quand même relativement bien. Assez bien pour accompagner son... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer