Pageau ne baisse pas les bras

Retranché à la fin du camp par les... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Retranché à la fin du camp par les Sénateurs, Pageau prend son mal en patience à Binghamton.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pierre Dorion n'a pas vu tous les matches des Senators de Binghamton depuis le début de la saison. Il en a suffisamment assez vu, toutefois, pour se faire une opinion des principaux espoirs de son organisation.

«Évidemment, Andrew Hammond a été très bon», a entrepris le directeur général associé, hier matin. Le gardien de buts numéro trois des Sénateurs domine la Ligue américaine avec ses 416 arrêts depuis le début de la saison. Il a stoppé 90 rondelles de plus que son plus proche poursuivant.

«Toutefois, notre meilleur joueur, soir après soir, c'est Jean-Gabriel Pageau. Ce n'est pas compliqué. Il joue au hockey de la bonne façon. Il ne se comporte pas comme un joueur de finesse, même s'il est un des joueurs les plus doués de notre équipe. La différence, avec lui, c'est l'effort.

«Il travaille toujours de la même façon. Selon ce qu'on me dit, il n'a pas connu une seule mauvaise présence sur la patinoire depuis le début de la saison», assure le directeur général associé.

Quand Pageau entendra ces commentaires, il sera sans doute content. Ça ne risque pas de l'aider à court terme. Puisqu'il y a déjà 14 attaquants en santé à Ottawa, la direction ne risque pas d'avoir besoin de lui prochainement.

Au moment d'effectuer les dernières coupes, début octobre, le directeur général Bryan Murray s'était dit déçu de retrancher l'ancien capitaine des Olympiques de Gatineau. «Ça me fait mal au coeur», avait-il alors déclaré.

Murray estimait que Pageau avait bien paru dans toutes ses rencontres préparatoires. «Il possède tous les atouts pour évoluer dans la Ligue nationale.»

Il devra juste, pour l'instant, continuer de prendre son mal en patience.

Le centre hullois pourrait aider sa cause en livrant de belles performances le week-end prochain. Dorion sera de passage à Binghamton. Murray devrait aussi y être, tout comme les dépisteurs professionnels des Sénateurs.

Les Senators affronteront les Monarchs de Manchester vendredi et les Devils d'Albany samedi.

Dorion estime que le gros David Dziurzynski connaît aussi un bon début de saison. C'est intéressant. La direction demeure convaincue que ce jeune vétéran des ligues mineures pourra, un jour, évoluer dans un quatrième trio dans la Ligue nationale.

Sinon, Dorion estime que les défenseurs Chris Wideman, Fredrik Claesson et Patrick Mullen sont ceux qui ont le plus brillé, cet automne, avec le club école.

On comprend, à travers les lignes, que les Senators traînent dans le fonds du classement parce que les principales vedettes à l'attaque - hormis Pageau - déçoivent.

Voyage en Suède

Pierre Dorion devrait accumuler bien des points Aeroplan d'ici la fin de l'année 2014. À son retour de Binghamton, il retournera en voyage. Il doit accompagner les Sénateurs sur la route, la semaine prochaine, dans leur périple qui le mènera à Détroit, St. Louis, Sunrise, Tampa et Uniondale.

Il doit ensuite traverser l'Atlantique avec son collègue Randy Lee pour rendre visite à trois des plus beaux espoirs européens des Sénateurs.

«Nous allons rendre visite au gardien Marcus Högberg. Nous allons ensuite jeter un coup d'oeil sur Mikael Wikstrand, qui fait partie des meilleurs défenseurs à l'extérieur de la LNH cette saison. Nous allons ensuite rencontrer Andreas Englund, qui a été notre premier choix au dernier repêchage.»

Ces trois joueurs évoluent présentement dans la Ligue d'élite de Suède.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer