Ne pas prendre les Oilers à la légère

Chris Phillips... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Chris Phillips

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les Sénateurs ont subi une défaite en prolongation à Vancouver. Une défaite au terme d'un match où ils ont surtout joué du «hockey de rattrapage». «Un match bizarre», a convenu Chris Phillips, devant la caméra de Sens TV. «Nous avons passé beaucoup de temps dans notre territoire. Nous leur avons couru après pendant une bonne partie de la soirée. Au même moment, je constate que nous n'avons pas paniqué durant ces moments où nous avons été coincés dans notre territoire. Nous avons tenu le coup. Andy a réussi quelques gros arrêts et nous avons réussi à nous en tirer avec un point. Tous les points accumulés en début de saison sont importants quand nous atteignons les mois de mars et d'avril.» Les Sénateurs sont maintenant à Edmonton, une ville dans laquelle ils ont connu beaucoup de succès au cours des 10 dernières années. «Mais nous ne pouvons pas nous permettre de prendre les Oilers à la légère. Ils ont beaucoup de joueurs qui peuvent compléter de gros jeux. Ces joueurs peuvent nous faire mal», estime Phillips.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer