Une belle séquence prend fin pour les Sénateurs

« Je n'ai pas été très bon. Ça... (Photo Adrian Wyld, La Presse Canadienne)

Agrandir

« Je n'ai pas été très bon. Ça ne s'est pas passé comme je voulais. Ce n'était pas ma journée », a résumé Robin Lehner au sujet de sa performance lors de la défaite.

Photo Adrian Wyld, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Sénateurs d'Ottawa n'avaient pas encore subi la défaite en temps réglementaire à la maison depuis le début de la saison. Un jour où l'autre, cette séquence devait prendre fin.

Évidemment, il fallait que ça se produise lors d'une visite des Maple Leafs de Toronto.

Hier soir, les Sénateurs ont réussi à prendre les devants trois fois dans la première moitié de la partie. Dans la deuxième moitié, ils ont laissé leurs pires rivaux marquer trois buts consécutifs. Au gong final, ils ont été battus 5-3.

« C'est ça, le hockey. Dans une saison, personne ne joue 82 bonnes parties. Personne », a tranché un des grands responsables de ce revers, Robin Lehner.

Pourtant, pour une rare fois, les Sénateurs ont dominé un match au chapitre des tirs au but. James Reimer a fait face à 11 lancers de plus que Lehner.

Le gardien des Leafs a signé sa 10e victoire - en 13 décisions - contre Ottawa.

Lehner prend le blâme

Lehner, lui, obtenait la chance de retrouver le filet après avoir passé trois parties au bout du banc. Durant ces trois parties, son partenaire Craig Anderson avait été brillant.

Il n'a pas été à la hauteur.

Il n'a pas joué de chance, c'est vrai. Les tirs qui l'ont battu, dans la plupart des cas, ont dévié sur des palettes dans l'enclave.

Il a également effectué quelques gros arrêts. Il a été le premier gardien depuis le 25 octobre à blanchir Phil Kessel.

Mais il a quand même alloué cinq buts. Ça fait beaucoup.

« Je n'ai pas été très bon. Ça ne s'est pas passé comme je voulais. Ce n'était pas ma journée », a-t-il résumé.

« Robin n'a pas joué son meilleur match de la saison, mais le reste de l'équipe n'a pas joué un grand match non plus », a commenté l'entraîneur-chef Paul MacLean après la partie.

« La différence, ce soir, c'est que le niveau d'intensité des Leafs a grimpé tout au long de la partie. Notre niveau d'intensité a diminué en cours de route », a-t-il ajouté.

Peter Holland, James van Riemsdyk, Josh Leivo, Mike Santorelli et David Clarkson ont été les marqueurs des Leafs dans cette victoire.

Des membres du trio des jeunes ont encore su s'illustrer. Mike Hoffman et Mark Stone ont déjoué Reimer, tout comme Kyle Turris.

Semaine éprouvante en vue

Les Sénateurs complétaient hier soir une séquence de quatre parties à domicile. Une séquence durant laquelle ils devaient emmagasiner le plus de points possible parce que la semaine qui s'amorce ne sera pas facile. Ce sera la traversée annuelle de l'ouest canadien. Trois parties en cinq jours à Vancouver, Edmonton et Calgary.

Les Sénateurs ont complété cette séquence à domicile avec une fiche de 2-1-1. Samedi, ils ont subi un autre revers, en tirs de barrage cette fois, contre les Jets de Winnipeg.

« Cette fiche ne nous convient pas, tranche MacLean. Nous aurions voulu obtenir plus de points. Mais nous ne pouvions plus rien y faire. C'est ça, le hockey. Au hockey, il n'y a que le prochain match qui compte. Nous allons commencer à préparer ce prochain match immédiatement. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer