Une autre défaite des Sénateurs face aux Hawks

Kris Versteeg a déculotté Erik Karlsson en première... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Kris Versteeg a déculotté Erik Karlsson en première période pour donner une avance d'un but aux Blackhawks.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«La bonne nouvelle, c'est que nous avons affronté une des meilleures équipes de l'Association Ouest, une équipe qui a des chances de remporter la coupe Stanley année après année. Nous avons été dans le coup jusqu'à la fin.»

Craig Anderson, dans le vestiaire après la rencontre, essayait de voir le bon côté des choses.

La mauvaise nouvelle, c'est que son équipe est restée dans le coup jusqu'à la fin, mais qu'elle n'a pas réussi à battre les Blackhawks de Chicago. Anderson a été déjoué une fois de trop. Patrick Sharp a inscrit le but décisif dans une victoire de 5-4 en tirs de barrage.

C'était la deuxième fois, en six jours, que les Sénateurs d'Ottawa s'inclinaient par un but contre les Hawks.

«Nous n'avons pas le droit de partir avec le sentiment du devoir accompli, mais pourtant, j'ai l'impression qu'on le méritait, ce deuxième point», a déclaré Bobby Ryan.

Les Sénateurs sont allés chercher le premier point grâce à Mika Zibanejad.

Le jeune centre suédois a inscrit le but égalisateur alors qu'il restait 128 secondes à écouler en troisième période.

Ce but a fait beaucoup de bien aux Sénateurs.

Ce but a sans doute fait encore plus de bien à son auteur. Zibanejad était sur le point de compléter un neuvième match sans avoir eu la chance d'inscrire un seul petit point. Son entraîneur a beau répéter que rien ne cloche chez lui, qu'il joue très bien défensivement et qu'il remporte des tas de mises en jeu, le gars devait avoir hâte de contribuer à l'attaque.

Il souhaite, après tout, obtenir un poste dans le top six offensif à Ottawa.

«Quand il a marqué son but, je crois que j'ai crié encore plus fort que lui. J'ai déjà traversé des mauvaises séquences. Nous avons tous déjà traversé des mauvaises séquences», rappelle Ryan.

Ce dernier a été l'auteur du troisième but des Sénateurs. Clarke MacArthur et Mark Stone ont été les deux autres joueurs à déjouer la recrue Scott Darling.

Zibanejad a un peu gâché le scénario de rêve d'un ancien attaquant des Sénateurs.

Hossa s'illustre

S'il n'avait pas marqué, cette soirée aurait appartenu à Marian Hossa.

 L'ailier slovaque de 35 ans atteignait un plateau sur la patinoire du Centre Canadian Tire. Il disputait un 1100e match en carrière.

Il avait l'opportunité d'en atteindre un autre, encore plus prestigieux. Dans ses 1099 premières parties, il avait accumulé 998 points.

Il sentait qu'il pouvait profiter de son passage en ville pour devenir le 80e joueur de l'histoire du circuit à atteindre le plateau des 1000 points.

 Il a réussi. Il a inscrit son 999e point, une mention d'aide, en première période. Il a obtenu le 1000e en déjouant Anderson en troisième.

Jonathan Toews a réussi un doublé dans cette rencontre. Kris Versteeg a inscrit l'autre but aux dépens d'Anderson.

Le gardien américain avait obtenu cette nouvelle chance d'affronter les Hawks, entre autres, parce que son partenaire Robin Lehner assistait à la naissance de son premier enfant.

On dirait bien que tout s'est bien passé. Une quinzaine de minutes avant la partie, Lehner a tweeté une première photo du petit Lennox.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer