Dopage

Mills écope de 20 matches

Brad Mills.... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Brad Mills.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(COLUMBUS) Brad Mills n'a disputé que quelques parties hors-concours au camp des Sénateurs d'Ottawa et il n'a pas encore joué un match pour les Senators de Binghamton, mais il a quand même fait mal paraître cette organisation hier alors que la Ligue américaine de hockey a annoncé qu'il était suspendu pour 20 parties parce qu'il a échoué un test antidopage.

C'est la plus longue suspension dans l'histoire de l'équipe et c'est le premier cas d'un joueur suspendu dans le cadre du nouveau programme de substances améliorant la performance de la LAH. La substance qu'il a consommée n'a pas été dévoilée. Comme il a déjà purgé quatre parties de sa suspension, il sera éligible à un retour le 12 décembre prochain.

«Je m'excuse à ma famille, mes amis, les partisans et mes coéquipiers pour l'erreur que j'ai commise et j'assume toute la responsabilité pour cette erreur. J'accepte et respecte ma suspension et j'ai hâte de retourner sur la glace afin de travailler pour poursuivre ma carrière», a dit Mills dans un communiqué émis par l'association des joueurs.

Attaquant de 31 ans, Mills n'a signé qu'un contrat d'un an de la Ligue américaine cette saison avec les Sénateurs, après avoir roulé sa bosse dans les organisations des Devils et des Blackhawks depuis sa sortie de l'université Yale en 2007. Il a disputé 34 parties en carrière dans la LNH, récoltant un but, une passe et 37 minutes de punition.

«C'est une bonne leçon pour lui et une bonne leçon pour tous les jeunes joueurs qui sont 'en bas'», a dit l'entraîneur des Senators Luke Richardson en entrevue à la radio de TSN 1200.

Mbrassard@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer