Les Sénateurs explosent

Mark Stone, Clarke MacArthur, Kyle Turris et Erik... (Jay LaPrete, Associated Press)

Agrandir

Mark Stone, Clarke MacArthur, Kyle Turris et Erik Karlsson ont animé l'attaque des Sénateurs dans la victoire.

Jay LaPrete, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(COLUMBUS) Pour terminer leur voyage annuel des pères sur une bonne note, les Sénateurs d'Ottawa ont explosé en attaque mardi soir au Nationwide Arena.

C'est une explosion assez modeste, cinq buts, mais elle était bienvenue alors que leur gain de 5-2 contre les Blue Jackets de Columbus mettait fin à une série de deux défaites de suite, leur première de la saison.

Le capitaine Erik Karlsson a brisé une égalité de 2-2 en début de troisième période, et Clarke MacArthur a dirigé le reste de l'offensive avec deux buts et une passe tandis que le gardien Robin Lehner a été encore une fois solide face à un barrage de 38 tirs.

Alex Chiasson a aussi marqué en troisième période, pendant une supériorité numérique après que Dalton Prout ait écopé d'une majeure pour avoir frappé Mark Borowiecki par-derrière. Ce dernier n'est pas revenu par la suite et les Sénateurs ont fini la rencontre à quatre arrières, Eric Gryba ayant été expulsé lui aussi en deuxième période.

Chiasson, repéré dans l'enclave par MacArthur, et Karlsson ont tous les deux déjoué le gardien des Jackets Curtis McElhinney entre les jambières, lui qui était devant le filet parce que le numéro un Sergeï Bobrovsky s'est cassé un doigt à l'entraînement lundi pour se retrouver sur la longue liste des blessés de Columbus.

Lehner ferme la porte

« Robin a fait le gros arrêt au bon moment avant mon but, ils avaient un quatre contre deux, il a arrêté (Ryan Murray), puis on a eu un trois contre deux à l'autre bout. Nous sommes sortis victorieux de cet échange et ça nous a permis de gagner ce match. C'est le genre d'arrêts dont on a besoin», a lancé Karlsson dans le vestiaire des gagnants.

« J'ai été un peu chanceux pour faire cet arrêt, j'étais un peu hors position et j'ai effectué deux poussées. La rondelle m'a frappé le bras, je pense. Karl a ensuite marqué un beau but, entre les jambières, c'est un de ses bons tirs », renchérissait son compatriote Lehner, toujours invaincu en temps réglementaire (3-0-1) cette saison.

Les Blue Jackets n'avaient pas l'air d'un club qui revenait à la maison après un difficile voyage en Californie au premier tiers alors qu'ils ont dominé le temps de possession avec la rondelle, ainsi qu'au chapitre des tirs, 14-5.

C'était cependant 1-1 après l'engagement alors que le défenseur québécois David Savard et Clarke MacArthur se sont échangés des buts en avantage numérique à 63 secondes d'intervalle. Savard a marqué d'un tir précis, peu après que son club se soit vu refuser un but, l'arbitre pensant que Lehner avait le contrôle de la rondelle alors qu'elle est finalement ressortie derrière lui et a tout juste franchi la ligne des buts, après le sifflet cependant.

MacArthur a pour sa part fait dévier habilement un tir de la pointe de Karlsson.

Match robuste

L'engagement a été marqué de deux combats, à chaque fois impliquant Jared Boll. Et à chaque fois, les joueurs des Sénateurs, Mark Borowiecki et Chris Neil, ont écopé de mineures supplémentaires, le premier pour avoir été l'instigateur du combat et le second pour conduite anti-sportive. Neil a semblé placer ses doigts dans les yeux de Boll en tentant de lui enlever son casque.

Les visiteurs ont marqué en début de deuxième grâce à une autre déviation, Zack Smith redirigeant le tir-passe de Cody Ceci à la deuxième minute de jeu. Mais à la toute fin de l'engagement, avec 1:03 à écouler, Mika Zibanejad a perdu une mise au jeu dans son territoire contre Ryan Johansen, qui a refilé à Cam Atkinson. Son tir précis n'a donné aucune chance à Lehner.

« Malgré ce but à la fin, je pense que nous avons joué notre meilleure deuxième période de la saison, a dit MacArthur. Puis la troisième est pas mal toujours bonne pour nous, notre conditionnement semble entrer en ligne de compte. On avait besoin de ce gain après deux défaites, il fallait mettre de la colle dans les trous. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer