Jared Cowen annonce son retour au jeu

Jared Cowen devait prendre plus de responsabilités cette... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Jared Cowen devait prendre plus de responsabilités cette saison. Il n'a cependant joué que deux parties.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Columbus) Le purgatoire de Jared Cowen semble tirer à sa fin.

Lors du court entraînement d'hier, le défenseur des Sénateurs a obtenu un tour plus régulier dans la rotation des sept défenseurs, passant aussi du temps à jouer en désavantage numérique lors de la portion réservée aux unités spéciales.

Paul MacLean a refusé de confirmer qu'il réintégrerait l'alignement après avoir été laissé de côté lors des cinq dernières parties, préférant attendre à aujourd'hui pour annoncer les changements à son alignement.

Mais Cowen lui-même semblait croire qu'il sera lancé dans la mêlée à nouveau.

«Je suis resté patient et j'ai tenté de rester positif. Il y a des choses qu'on ne peut pas contrôler et ça (jouer ou non), c'en est une. Mais là, je suis de retour et je suis pas mal excité, j'espère faire une différence», a-t-il souligné.

«Quand tu vois d'autres joueurs passer par là, tu te dis qu'ils devraient montrer une meilleure attitude. Mais quand ça t'arrive à toi, tu as peine à croire qu'ils n'avaient pas une pire attitude. C'est difficile, on veut jouer, c'est pour ça qu'on est ici. Quand ça arrive, il faut travailler et essayer de garder la tête haute», a-t-il ajouté.

Banni aux gradins après les deux premières parties de la saison, Cowen a indiqué qu'il ne regardait pas les parties de la galerie de presse «parce que tout a l'air trop facile de là».

Il s'est fait dire par ses entraîneurs qu'il devra «garder les choses simples et rendre la vie misérable à l'adversaire» à son retour sur la patinoire.

«Nous allons l'utiliser à nouveau quand on va sentir qu'il est prêt, mais si les six autres (défenseurs) sont nos meilleurs, on ne les sortira pas juste pour rentrer quelqu'un d'autre... Jared a travaillé sur son jeu avec Steve Smith et Mark Reeds, c'est ce qu'on veut voir de lui», mentionnait MacLean de son côté.

À la place de Gryba?

Si Cowen joue bel et bien ce soir, possiblement à la place d'Eric Gryba, peut-être que la présence de son père, venu de Saskatoon pour ce voyage, aura eu une quelconque influence sur la décision de l'entraîneur. L'arrière de 23 ans n'était cependant pas convaincu que l'appui moral du paternel l'aidait à composer avec la situation.

«Je ne sais pas si ça aide. Il a toujours quelque chose à dire, on dirait que je suis de retour au hockey mineur, a-t-il blagué. Mais c'est bien qu'il soit ici, tous les pères sont heureux comme des cochons dans la vous-savez-quoi.»

Mbrassard@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer