Lazar s'installe dans le sous-sol de Phillips

Lazar ne jouera peut-être pas à Ottawa toute... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Lazar ne jouera peut-être pas à Ottawa toute la saison. Mais il méritait un meilleur logement en attendant que son statut soit confirmé.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Signe qu'il est probablement à Ottawa pour y rester, Curtis Lazar a obtenu la permission de quitter l'hôtel vendredi.

La recrue de 19 ans des Sénateurs n'a cependant pas loué d'appartement ou acheté de maison; il a plutôt accepté l'offre de Chris Phillips de demeurer en pension chez lui.

«Ça va être bon pour moi de sortir de l'hôtel et de manger un repas préparé à la maison, c'est quelque chose qui me manque à l'heure actuelle», a indiqué Lazar en dévoilant la nouvelle.

Ce n'est pas une nouvelle tendance dans la LNH, plusieurs jeunes joueurs qui font le saut à l'adolescence vont rester chez un vétéran de leur club en sortant des rangs juniors. Sidney Crosby habitait chez Mario Lemieux, et Nathan MacKinnon vient d'emménager chez Maxime Talbot, par exemple.

Le bébé du groupe

«Après les dernières coupes, Paul (MacLean) avait mentionné qu'il voulait que quelqu'un prenne soin de moi vu que je suis le bébé du groupe. Les gars ont été super avec moi, j'avais plusieurs options. Je suis certain que la famille de "Philly" va bien s'occuper de moi, et je ne leur causerai pas de problème. J'ai hâte de créer un lien avec ses enfants, qui sont plus proches de mon âge que je le suis de Chris», a blagué le souriant jeune homme, aîné d'une famille qui compte trois autres enfants.

Phillips et son épouse Erin, qui vient de lancer un livre de recettes santé, ont trois enfants âgés de 11, 10 et 7 ans.

«On en a parlé et on va s'assurer que ça fonctionne bien. C'est vrai qu'il est plus près de l'âge de mes enfants, je lui ai dit qu'il devra être prêt à jouer à des jeux vidéos avec mon fils. On va s'occuper de lui et j'espère que ça va l'aider de ne pas avoir à s'inquiéter de quoi que ce soit en dehors de la glace. Ça devrait être mieux que d'habiter à l'hôtel, c'est certain», a-t-il indiqué.

Phillips a blagué qu'il pourrait compter sur un chauffeur de plus pour les activités de son fils Ben et de ses deux filles, Niomi et Zowie. Il n'a pas parlé d'un éventuel couvre-feu avec son pensionnaire, cependant. «Curtis va être bien mieux dans le sous-sol de Chris avec Ben que dans mon sous-sol avec moi, a blagué l'entraîneur-chef Paul MacLean. Il a fait un bon choix. C'est un bon signe que nos leaders s'occupent d'arranger des choses comme ça, c'est ce qu'ils doivent faire. On ne voulait pas qu'il soit seul à l'hôtel. Des coéquipiers doivent s'occuper de leurs coéquipiers.»

MacLean a cependant refusé de confirmer que Lazar était assuré de passer toute la saison avec son club, lui qui a le droit de jouer neuf parties avant que la première année de son contrat initial n'entre en vigueur.

Il a obtenu son premier point jeudi soir dans la victoire contre l'Avalanche, avec un tir devenu un passe quand Zack Smith a poussé le retour dans une cage béante.

À moins d'un changement, Lazar disputera un quatrième match ce soir contre les Blue Jackets, à l'aile droite sur un trio complété par Smith et Milan Michalek. MacLean estime en effet que Smith «est plus efficace au centre, quoiqu'on pourrait l'essayer à nouveau à l'aile plus tard cette saison».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer