Chiasson rêve à sa première fois

Alex Chiasson... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Alex Chiasson

Étienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(NASHVILLE) Alex Chiasson est bien heureux de se retrouver au Tennessee pour disputer son premier «vrai» match avec les Sénateurs.

Il serait encore plus heureux si ça se passait aussi bien qu'à son premier match en carrière au Tennessee.

C'était le 13 avril 2013. Après une vente de feu, les Stars de Dallas continuaient à se battre pour conserver une chance de participer aux séries éliminatoires.

À son cinquième match dans la LNH, Chiasson a marqué deux buts pour permettre à son équipe de battre les Predators.

«Les cinq ou six premières parties de ta carrière, tu t'en souviens pour toujours. Je ne pense pas que mes parents étaient ici pour voir cette partie-là, mais peu importe. Moi, mon premier match à Nashville, je ne l'oublierai jamais», dit celui qui a touché la cible à quelques reprises dans l'uniforme des Sénateurs, durant le calendrier préparatoire.

Chiasson, comme la plupart des joueurs de la LNH, aime bien l'ambiance qui règne lors des matches au Bridgestone Arena. «C'est le genre de la communauté, ici. Elle se rallie autour de ses équipes sportives.»

Il aime Nashville, même si tous ses matches dans Music City n'ont pas été couronnés de succès. «Il y en a eu quelques-uns plus difficiles l'an dernier», dit-il, avec un rictus nerveux, sans offrir plus de détails.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer